Kankan : La réduction du prix du carburant n’enchante pas les citoyens !

Sous décision du gouvernement, la semaine dernière, le prix du litre  de carburant à la pompe a baissé sur toute l’étendue du territoire guinéen. Désormais, de 10.000 fg le litre d’essence est  vendu à 9.500 fg. A Kankan cette réduction à hauteur de 500 fg, est sévèrement critiquée par les citoyens.

Pour rappel, cinq mois, auparavant, le prix du litre du carburant s’était envolé de 8000 fg  à 10.000 fg dans toutes les stations service du pays. Cette légère réduction de 500 Fg sur les prix des produits pétroliers, décidée à la faveur du dernier conseil des ministres guinéen qui fixe désormais le prix du litre de carburant à 9.500fg, ne fait sourire aucun citoyen Kankannais. Mohomed  Kourouma Taximètre, n’as pas caché son mécontentement.

«Par rapport à cette diminution, vraiment moi je ne suis pas satisfait. Et je suis sûr que c’est le cas des 90 % des citoyens guinéens.  Par ce que cette réduction n’est rien d’autre qu’une manière de bluffer  le peuple ». A-t-il dénoncé.

Après avoir qualifié cette réduction d’insulte envers le peuple, ABOUBACAR SIDIKI BARRY taximètre, lui aussi, a mis un accent particulier sur la pénurie de monnaie qui se pose le plus souvent.

«C’est tout simplement une insulte contre les espoirs des citoyens. Aujourd’hui quand tu paye 10.000 fg à la pompe, on te dit qu’il n’y a pas de monnaie. Onc tu es obligé de laisser ton billet avec eux. Bref le litre va donc continuer de couter 10.000 Fg. Pour tout vous dire, rien n’a pratiquement changé». A-t-il fait remarquer.

Enfin, quant à cet autre  citoyen ABDOULAYE DIAKITE, il préfère lancer un cri de cœur au gouvernement.

« Moi je plaide encore le gouvernement de revoir la situation. Au moins qu’il nous fasse revenir au prix d’antan qui était 8.000 FG. Sinon à vrai dire la situation actuelle ne nous profite pas vraiment ».

A noter que cette baisse du prix des produits pétroliers, devrait cependant avoir une répercussion, sur le prix des denrées de premières nécessités.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.