Kankan : Le ministre de l’enseignement fait face aux élèves des lycées Alpha Yaya Diallo et  Almamy Samory Touré 

Après les autorités et la notabilité de la ville de Kankan, ce matin le ministre Ibrahima Kourouma s’est entretenu avec l’ensemble des élèves du lycée Franco Arabe Alpha Yaya Diallo et ceux de l’Almamy Samory Touré dans la même salle polyvalente du centre professionnel Hoch-Chi Min de Kankan.

C’est avec un ton ferme et dur que le ministre de l’éducation, à réitérer face à ces élèves, sa grande déception vis-à-vis de leurs agissements le lundi dernier qui a abouti à la destruction pure et simple de leurs deux lycées. Une déception qu’il exprimera en ces termes dans la salle « ce qui s’est passé à Kankan, c’est du jamais vu. Même en période de guerre, les écoles sont épargnées ».

Aussi dans ses propos le ministre ne manquera pas de révéler à ces élèves, le niveau très bas qui est le leur. Car revenant sur les chiffres de l’an dernier, Ibrahima Kourouma dit ceci « Au BEPC 2015 Kankan avait 39, 92%, au baccalauréat sciences sociales 25, 76%, en sciences mathématiques 35, 16% et en sciences expérimentale, 14,81% »  selon le ministre ces résultats reflètent bien le niveau d’éducation qui prévaut dans cette localité.

Et puis, S’adressant aux responsables de ces deux établissements en cause, le ministre dit avoir honte à leur place. Il fustige leurs attitudes avant pendant et après ces évènements tragiques.

Face à leur ministre les élèves quant à eux n’ont pu que reconnaitre  leur torts et demander tout simplement pardon pour les dégâts orchestrées par leurs actes. Ainsi le vice-président du comité de coordination au lycée Almamy Samory Touré, Ismaël Toumany se prononce en ces termes « nous sommes désolés, Monsieur le ministre. Cet acte ne se répétera plus jamais à Kankan. Nous en faisons la promesse ». Dansoko Moussa Lycéen d’Alpha Yaya Diallo, fera le type de discours.

Ajoutons Aussi que le ministre a encore promis que tout élève, enseignant et encadreurs qui se trouveront  menés de près ou de loin à la réalisation de cet évènement macabre, le payera très chèrement.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.