Kankan : Le mot d’ordre de grève lancé par Aboubacar Soumah n’est pas suivi!

Prévu pour ce lundi 12 février 2018, le mot d’ordre de grève lancé par  l’ex-membre des syndicats libre des enseignants chercheurs de guinée (SLECG), Aboubacar Soumah n’est pas du tout respecté par les enseignants des différents établissements de la commune urbaine de Kankan.

Ce matin, la situation est toujours calme dans les écoles. Toutes les activités pédagogiques se déroulent  comme si rien n’était. Les responsables éducatifs, les enseignants et les élèves étaient présents dans leur établissement respectif.

C’est le cas notamment du  lycée Almany Samory, le Lycée Marien N’gouabi et le lycée Morifindjan, où les cours se passent normalement.

Par contre au lycée 3 avril par exemple, l’atmosphère était tout fait différent à celle des autres établissements. Ici, les élèves sont dispersés dans la cours, les salles de classe sont vidées par endroit. Les enseignants ont complètement boudé les classes. Et les élèves commencent à regagner leur famille à la maison.

Du coté de l’intersyndical de Kankan, le rang est dispersé à leur niveau. Pendant que certains sont présents, d’autres par contre n’y étaient pas. Ce qui ressort delà, un manque total  d’incompréhension à l’interne même de l’équipe.

Pour l’instant, au moment où nous quittions les lieux, aucun incident , que ce soit de ce sabotage des cours, n’est enregistré dans les établissements publics de la ville de Kankan. Contraire à l’atmosphère qui règne maintenant dans certaines écoles de la capitale conakry.

En tout cas, en attendant que les choses ne rentrent en ordre au lycée 3 Avril, c’est le préfet  de Kankan, Aziz Diop qui fait le professeur du jour.

Nous y reviendrons !

El hadj Fodé SOUMAH, correspondant Kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.