Kankan : Le siège du PEDN pris d’assaut par ses délégués et superviseurs !

Après le scrutin de ce dimanche 04 février 2018, les délégués et superviseurs du parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) ont envahi, ce lundi 5 février 2018, les locaux du parti sis au quartier Sampil.

Ces délégués et superviseurs, composés en majorité des étudiants,  se sont regroupés devant le siège du parti pour  réclamer aux responsables dudit parti, l’augmentation de leurs primes de surveillance après le vote des communales et communautaires du 04 février.

A en croire Ibrahima Bayo, délégué, les responsable du parti n’ont pas respecté leur promesse  « Ils nous ont promis que tous ira bien après le travail. Mais quand on est venu ce matin avec les rapports et les procès verbaux, ils disent qu’il ya pas assez d’argent, de prendre 30 000 chacun. On a vu que cela ne nous arrange pas, c’est pourquoi nous exigeons une augmentation ».

Comme lui, d’autres délégués se disent déçus par le comportement des responsables du parti. Pour eux, la journée électorale était loin d’être facile, « Nous avons travaillé dans les difficultés. Ils ne nous ont donné seulement que le prix du pain de 3000 fg. On a passé toute la journée comme ça. Au retour à 23 heures, ils disent qu’ils n’ont pas suffisamment d’argent, de se débrouiller avec les 30 000 fg ».

En déniant, d’empocher, les 30.000 GNF,  que leur proposent les responsables du parti, ils en réclament plutôt 100.

A préciser qu’en dépit de cette gronde des jeunes, aucune autre activité n’a véritablement eu lieu ce lundi 05 février au siège du parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) de  Kankan.

 El hadj Fodé SOUMAH, correspondant Kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.