Kankan : Les autorités se désintéressent- ils de la grève syndicales?

En vigueur à Kankan et sur toute l’étendue du territoire national depuis le lundi 15 février 2016, le mot d’ordre de grève qui a encore du mal à se généraliser au niveau de toutes les couches professionnelles de Kankan, vient de connaitre un coup dur ce mercredi, troisième jour de grève.

En effet, ce matin le gouverneur, Nawa Damey, le préfet Aziz Diop et le chef de la délégation spéciale de Kankan Aboubacar Kaba se sont tous rendu à une campagne de vaccination qui s’est déroulée ce mercredi 17 février 2016 au centre de santé de proximité du quartier Salamany de Kankan.

Cette action, selon certains observateurs, serrait un affront de la part de ces autorités à l’encontre du droit syndical. Du moment où, selon les détracteurs « cette mesure est syndicale et ne met personne à l’écart,  tout le monde est concerné même le gouverneur ».

En réponse, le gouverneur Nawa Damey a, lors de son allocution pour le lancement de cette campagne de vaccination contre la rougeole, expliqué les raisons de sa présence et notamment celle de sa délégation toute en entière en dépit du mot d’ordre de grève en vigueur. Pour Nawa Damey, « la santé est avant tout ».

Enfin, il faut s’en dire qu’une chose semble être certaine, à Kankan le débat entre syndicats et autorités s’annonce houleux.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.