Kankan : Les journalistes à l’école de langue anglaise !


Le centre américain de l’université Julius Nyerere sous la tutelle de sa section des affaires publiques et culturelles  de l’ambassade des Etats-Unis a initié une formation à l’intention des journalistes de Kankan regroupé au sein de l’association des journalistes de Kankan (AJK). Cette initiative du centre vise à renforcer la capacité des journalistes des médias publics et privés ainsi que les correspondants aux nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Ce projet de formation qui est une toute première pour les hommes de médias de Kankan a suscite de l’engouement au sein de la corporation. Pas moins de 16 journalistes sur les 27 inscrits prennent part régulièrement chaque jeudis et vendredi au cours de perfectionnement en anglais.

Mamadou Oury Labé Diallo enseignant au département d’anglais à l’université de Kankan et directeur du centre américain de Kankan en est l’initiateur.

« C’est dans le cadre du renforcement des capacités des journalistes, dans le monde d’aujourd’hui nous parlons des nouvelles technologies de l’information, c’est donc pour être  à la mode au niveau de l’information, il faut être bilingue très malheureusement anglais fait partir, nous voulons outiller les journalistes des médias privés et publiques à la langue anglaise pour les permettre de mieux informer leur public ».   

A la fin de la formation assure-t-il, les journalistes participants serons tous attestés par l’ambassade des Etats-Unis.

« Je suis entrain de travailler avec le responsable de la presse de l’ambassade des Etats –unis. Au moment opportun, une délégation sera ici à Kankan pour attester les participants et échanger avec eux ».

A mi-parcours, Amadou Timbo Barry journaliste et Makalé Souaré,  ont apprécié  le niveau d’évolution la formation, celui des formateurs et espèrent au sortir devenir d’excellents locuteurs de la langue de Shakespeare. 

«  Selon le programme, il y a l’anglais écrit, parlé, le listing, c’est –à-dire écouté. Donc c’est les trois volets de la formation, c’est un programme conçu qui va permettre aux apprenants de s’en sortir en matière d’anglais. Les différant formateurs sont à la hauteur ».

« Je m’attend après cette formation de bien communiquer en anglais comme en français, je tiens à remercier le centre américain pour cette belle initiative».

A rappeler que cette formation qui a démarré au mois de janvier dernier, doit durer quatre mois.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.