Kankan: Reprise de recensement biométrique des fonctionnaires

Mise en œuvre par le ministère de la fonction publique, de la reforme de l’Etat et de la modernisation de l’administration guinéenne, les opérations de recensement biométrique de l’ensemble des fonctionnaires et des contractuels permanents de l’Etat, ont repris ce mardi 24 avril 2018 dans la commune urbaine de Kankan.

En sa seconde phase, cette vaste campagne de recensement biométrique concerne tous les fonctionnaires de l’Etat qui n’ont pas été préalablement enregistrés lors de la première étape, aussi pour ceux qui viennent d’être engagés dans la fonction publique. Il s’agit bien d’un système de détection  de fonctionnaires fictifs de l’Etat et déterminer  le nombre réel dans le pays.

Selon Aboubacar Sidiki Fofana, contrôleur de l’équipe missionnaire, ce recensement biométrique touche tous les secteurs de l’administration « l’objectif de cette mission est de recenser tous les fonctionnaires que ça soit de l’éducation, l’environnement, la sécurité, et autres du secteur public. Tous ceux qu’ils savent qu’ils n’ont pas été recensés depuis le premier groupe peuvent passer pour se faire enrôler ».  

Pendant deux (2) jours, les fonctionnaires d’Etat non recensés dans la préfecture de Kankan vont passer un après l’autre, devant les camera, les ordinateurs, de l’équipe technique pour les identifications, les numérisations et les empreintes digitales.

Enfin, notons que l’enjeu principal de ce recensement biométrique des fonctionnaires reste et demeure la lutte contre la fraude dans l’administration publique. C’est donc une forme de chasse aux agents fictifs (décédés, déplacés ou détachés…).

En attendant de voir demain, pour l’instant, aucun cas de suspect n’a été signalé par l’équipe en charge des opérations de recensement biométrique.

 

El hadj Fodé SOUMAH, www.Kababachir.com à Kankan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.