Kankan : Le transfert des unités fait vivre !

Nombreux sont ces jeunes diplômés et étudiants qui s’adonnent de nos jours au transfert d’unités téléphoniques pour lutter contre la pauvreté et la misère qui bat son plein du jour au jour dans cette ville.

Ainsi tôt les matins, dès 6 heures une dizaine de jeunes prennent d’assaut les alentours du campus universitaire de Kankan, armés de leurs téléphones et toujours prêts à aborder leurs potentiels clients qui viennent de tous les horizons de la ville.

Dans la ruée vers la clientèle, ces jeunes se livrent souvent une concurrence ardue, où la loi du plus rapide à composé les combinaisons numériques des clients s’impose.

El Hadj Fodé Soumah, étudiant de son état, nous explique-la sa présence dans ce métier en nous disant ceci : « moi je suis un étudiant en troisième année au sein de cette université. Originaire de Dinguiraye je n’ai personne ici à Kankan. Alors pour subvenir aux multiples besoins auxquelles je fais face, puisque l’Etat nous oublie parfois,  je suis obligé de venir me débrouiller dans ces transferts quand je n’ai pas cours »

En dépit de ses multiples efforts, la journée d’aujourd’hui n’aura pas été fructueuse et Mamadou Welle Diallo, ne manque pas d’expliquer la situation en ces termes  « d’habitude, on s’en sort bien avec le nécessaire, mais aujourd’hui, ce ne fut pas le cas. Parce que tout simplement, quand il y’a trop de bonus de la part de nos operateurs téléphoniques, les clients se font rares chez nous ».

Enfin, précisons qu’avec le système LMD, l’étudiant devrait se  retrouver au centre de sa formation, mais à Kankan telle ne serait pas le cas.

CHEICK SEKOU BERTHE, correspondant www.kababachir.com à Kankan

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.