Kassory-Alpha : les braises (toujours) sous la cendre !

Une chose reste claire et largement partagée par l’opinion guinéenne : il y a bien une mésentente très poussée entre Alpha Condé et Kassory Fofana. D’où le déplacement du premier pour le domicile du second constituant alors un retranchement. Si les deux hommes affichent bonnes relations en public, il faut en revanche reconnaitre que les braises sont toujours sous la cendre.

Alpha Condé est caractériel, on le sait. Il est méprisant, on le sait. Il cultive la politique du diviser pour régner, on le sait aussi. Il est aussi et surtout impulsif et allergique à l’adversité. Kassory Fofana était jusque-là un homme de conviction, de valeurs et de vertus. Mais ceci est une autre histoire. Il s’est mué désormais en démagogue, en véritables  ‘’élève de son maitre’’, avec des airs d’arrogance, de mépris à l’endroit des victimes de dérives dictatoriales. Il est surtout un PM qui excelle dans des annonces farfelues, comme son mentor. Les deux auraient dû vraiment s’entendre. Mais, selon Alpha Condé, bonne cohabitation ne veut dire commettre des impairs dans les fonds publics. Encore plus si c’est trop flagrant.

Dans la politique d’Alpha Condé actuelle, il est normal de mettre des gens à des postes, toute en les dépouillant de leurs prérogatives originelles. D’où la prééminence actuelle de Mama Kanny Diallo, alors pressentie Premier ministre, mais dont la dame a rejeté l’offre, estimant qu’elle peut mieux être utile au Plan dans la gestion des fonds étrangers. Une posture plus insidieuse  qui consiste à traquer les délinquants économiques. Mais sans le dire réellement.

Aujourd’hui, qu’on se le tienne pour dit : le divorce entre Kassory et Alpha n’est qu’une question de temps.  Kassory finira par préférer reconstruire son honneur en lambeaux à l’humiliation cyclique et récurrente, tel qu’il a préféré l’ordre à la loi, afin de mieux mater les opposants, faire embastiller certains, faire kidnapper d’autres sans procès et se transformer en bourreau pour un troisième groupe. Maintenu ou débarqué, Kassory aura bien ces impairs sur sa conscience.  

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.