Kindia échappe à l’UFDG : voici la cause selon Sylla (UDG)

L’UDG de Mamadou Sylla, par ailleurs alliée de l’UFDG trouve aujourd’hui la cause de l’échec d’Abdoulaye Bah (UFDG) à Kindia. Cette sortie qui ne va certainement pas plaire à son alliée indique que : « Moi je crois que le problème que leur candidat Abdoulaye Bah a aujourd’hui, c’est d’avoir créé des histoires avant cette installation. »

Mamadou Sylla marche ainsi sur les pas des autres : Damaro Camara, Kountigui Basse-côte et Imam de Tafory. Ce sont eux en effet qui ont menti et distillé ce mensonge chaotique à travers la presse et autres réunions de notabilités fortement politisées. Selon eux, le cadre de l’UFDG aurait insulté toute la Basse-côte. C’est ce que dément avec véhémence l’intéressé : «Ceux qui m’accusent d’avoir proféré des injures à l’endroit des chefs n’ont aucune preuve pour étayer cette accusation. Ce sont des gens qui voulaient voler Kindia, c’est cette entreprise de vol qui a échoué, leur façon de se manifester c’est la diabolisation politique. Accuser pour pouvoir discréditer. On peut m’accuser de tous les maux, mais personne ne peut prouver que je suis un homme qui insulte. Je suis un enseignant, je suis éduqué, je suis doté d’un vocabulaire me permettant de m’exprimer sans insulter. Donc ceux qui m’accusent d’injures, sont des gens tapis dans l’ombre et qui voulaient voler Kindia. C’est ce qui n’a pas marché. Maintenant ils ne veulent pas rester sans réagir. Mais ils ont mal réagi », s’est-il défendu dans la presse locale.

Le président de l’UDG opte donc pour un raccourci en accusant Abdoulaye Bah. Ces genres de maladresses peuvent briser une alliance, surtout quand on sort échaudés à une adversité aussi redoutable que ce qui s’est passé à Kindia. Quand on est devenu roi de la Basse-côte, on doit marcher sur des œufs.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.