Kolaboundji : Voici ce qui reste des édifices publics

Comme annoncé dans une de nos dépêches, la tension est montée d’un cran mercredi soir à Kolaboundji, située à une vingtaine de kilomètres de la commune urbaine de Boké.

Alors que les manifestations déclenchées, il y a une semaine se poursuivent dans la région, des jeunes sont passés à la vitesse supérieure. Ils ont saccagés plusieurs édifices publics, dans la nuit du mercredi à jeudi, dont la résidence du Sous-préfet, contraint de trouver refuge ailleurs. Plusieurs boutiques et magasins ont également été vandalisés et des véhicules calcinés.

Malgré le déploiement d’un important dispositif de sécurité, les manifestants n’ont pas dit leur dernier mot dans la région de Boké et ils réclament toujours l’électricité et l’emploi au sein des sociétés minières évoluant dans la zone, alors que les autorités qui jouent à l’apaisement, ne parviennent pas pour l’instant à ramener le calme dans la cité.

Ibrahima Kourouma, Kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.