Kory Kondiano fait un appel aux acteurs politiques

La crise politique perdure en Guinée et le gouvernement fait comme si tout est bon pour mieux mener la barque Alpha Condé. Le parti au pouvoir s’en inquiète. Le Parlement, lui, « note avec une réelle satisfaction l’échéance du 4 février 2018 fixée par la CENI pour l’organisation des élections communales et communautaires. »

C’est ainsi que le président de l’Assemblée Nationale tout en occultant les morts d’hommes lors des manifs a souhaité « ardemment que les principaux points d’accords qui ont fait l’objet de discussions consensuelles entre le gouvernement et toutes les parties prenantes soient satisfaits. »

A ce titre, Claude Kory Kondiano « réitère mon appel à tous les acteurs politiques et institutionnels à persévérer dans le dialogue pour la consolidation de la paix et l’édification d’une société démocratique et unie. » Après tout dit-il, la Guinée a besoin de paix qui est une variable essentielle du développement. Cette paix, poursuit-il, implique l’adhésion de toutes les forces vives, les forces politiques et les instances de l’Etat.

Pour ajouter la complaisance au militantisme béat, Kondiano paraphrase Alpha Condé, celui par qui intervient la crise politique en Guinée. Le président du parlement estime que tout est défi en Guinée. Du coup, « Chacun doit donc y contribuer et s’y atteler avec force et conviction afin que nos schémas de société traduisent véritablement nos aspirations profondes. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.