“La CE devra rejeter la demande d’irrecevabilité formulée contre ma candidature’’ (KPC)

Suite à l’invalidation de sa candidature, Abnoubacar Touré ‘’ Boubatri’’ de l’AS Kaloum a adressé récemment trois courriers à la Commission Electorale demandant de l’annulation des candidatures de Kerfalla KPC Camara, Abdoul Karim Bangoura et Chérif Souleymane.

Selon les arguments évoqués, ces différents candidats violeraient certaines dispositions du Statu de l’instance dirigeante du football guinéen.

Après cette sortie, KPC n’a pas tardé à réagir. Dans un courrier adressé à la Commission Electorale, le président du Hafia FC, s’appuyant sur certaines dispositions du statut, a demandé à son tour de rejeter la demande de Boubatri.

“La procédure d’examens des candidatures est encadrée par l’article 12 du code électoral de la Féguifoot qui précise que les candidatures sont examinées par la commission électorale dans un délai de 10 jours après échéance du délai de dépôt des candidatures. Les candidats sont informés des décisions de la commission dans un délai de 3 jours après échéance de la période mentionnée sous le point 1.3. Sur la base de l’article précité, la commission électorale ne peut que déclaré irrecevable la demande formulée contre ma candidature puisqu’elle n’est pas compétente pour examiner les recours contre les candidatures déposées ou validées. Cette prérogative revient à la commission électorale de recours.”

Et KPC d’ajouter :  L’article 2 (c) des statuts reconnaît aux membres de proposer des candidats en vue d’élections au sein de tous les organes de la fédération guinéenne de Football. Cet article vient reconfirmer le fait qu’il y a aucune limite pour un club d’avoir plusieurs membres de son bureau exécutif comme candidat à l’élection des membres du comité exécutif de la Féguifoot”

Avant de conclure en ces termes :la commission électorale devra rejeter la demande d’irrecevabilité formulée contre ma candidature pour défaut de base

Il reste à voir quelle va être l’issue de cette crise qui mine le football guinéen, malgré le retrait d’Antonio Souaré.

Que fera la Commission électorale face aux multiples plaintes des différents bords ?

L’avenir nous le dira.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.