La BCRG annonce la mise en circulation d’un nouveau billet de 20.OOO FG  (Communiqué)

  • Dans un communiqué, la Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) annonce la mise circulation d’une nouvelle coupure de 20.000 francs guinéen FG, à compter du 11 mai prochain.
  • Selon l’institution bancaire qui ne justifie pas les raisons qui ont prévalu la mise en circulation de cette nouvelle coupure, ce nouveau billet de GNF 20.000 comporte des signes de sécurité améliorés, modernes, visibles et non visibles qui le protègent de la contrefaçon. Lisez le communiqué….
  •  »La Banque Centrale de la République de Guinée (BCRG) a l’agréable plaisir de porter à la connaissance du public de la mise en circulation à compter du lundi 11 mai 2015, d’une nouvelle coupure de 20.000 francs guinéens, destinée à faciliter les transactions commerciales de gros montants.
  •  
  • Ce nouveau billet de vingt mille (20.000) francs guinéens est dimensionné suivant les nouvelles normes en vigueur et revêtu d’éléments de sécurité de dernière génération.
  •  
  • ·         Aspect et thématique
  •  
  • Le design, les motifs et la texture du nouveau billet mettent en avant la modernité et l’ouverture de la Guinée vers le monde. Cette ouverture est symbolisée par deux (02) pigeons prenant leur envol.
  •  
  • Au recto,  le nouveau billet met en valeur la femme guinéenne et consacre ainsi la place centrale qu’elle occupe dans la vie économique de notre pays.
  •  
  • Au verso, le barrage hydroélectrique  de Kalèta,  pour marquer le désir de notre pays d’assurer son autosuffisance  énergétique afin d’amorcer son émergence économique.
  •  
  • Ce billet de GNF 20.000, assez  moderne  et sécurisé, est recouvert d’un vernis protecteur au recto/verso, le rendant plus résistant et plus durable.
  •  
  • Pour la première fois, des signes de reconnaissance pour les malvoyants y sont intégrés au recto, bordure inférieure gauche.
  •  
  • ·         Sécurité
  •  
  • Ce billet de GNF 20.000 comporte des signes de sécurité améliorés, modernes, visibles et non visibles qui le protègent de la contrefaçon. »
  • Conakry, le 20 avril 2015
  • La Banque Centrale
  •  
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.