‘’ La dissolution des coordinations régionales s’avère une nécessité impérieuse’’ (Balai Citoyen)

Face à la radicalisation des discours communautaires, la Cellule Balai Citoyen lance l’alerte et exige la dissolution des toutes les coordinations régionales.

L’appel de cette structure de la Société civile, faite suite aux récentes sorties médiatiques du porte parole de la Coordination de la Basse-Guinée, El hadj Kabinet Camara, qui demande aux citoyens de Kindia de ne plus vendre des parcelles à des ‘’étrangers’’,  à l’occasion de la visite du Kountigui de la Basse-Guinée, El hadj Sékouna Soumah à Kindia, et la déclaration d’El hadj Saikou Yaya Barry, de la Coordination Foulbhé et Haali Poular, qui appelle sa communauté à la résistance. Dans sa déclaration, El hadj Saikou Yaya a indiqué : « Nous ne resterons plus les bras croisés pour continuer à subir des agressions injustes et les exactions insupportables. Nous nous défendrons vaille que vaille face aux bandits armés, drogués et hors la loi qui rentrent dans nos concessions »

Pour cette structure de la Société civile, face à la situation qui prévaut actuellement en Guinée et malgré les injustices que subissent les citoyens de toutes les catégories sociales confondues, il serait beaucoup plus opportun d’appeler au calme et à la retenue dans l’esprit de préserver les acquis, que de présager à une vengeance ou une autodéfense face aux forces de l’ordre et de sécurité.

Dans un communiqué rendu public jeudi, la Cellule Balai Citoyen, après analyse condamne et estime que ces propos tenus par ce responsable de cette coordination vont en désaccord avec le rôle et la responsabilité qui revient aux coordinations d’inculquer la paix et la quiétude sociale.

« Nous estimons vu l’influence de cette coordination sur la communauté qu’elle représente et vu la passion qui anime les individus dans l’interprétation, que ces propos peuvent avoir des conséquences dangereuses si toutes fois ils sont pris en compte et suivis à la lettre par les personnes qui l’entendront. », estime le Coordinateur, Sékou Koundouno.

Pour ce qui est d’El hadj Kabinet Camara, porte-parole de la Basse Guinée, ses propos  ont été jugés irresponsables par le Balai Citoyen, car, ajoute cette structure de la Société civile, ils attisent la haine, la violence et favorisent le repli identitaire.

Ces propos font cas également à la récupération imminente de certains domaines et parcelles ayant fait l’objet de prêt ou de vente à des Guinéens issues d’autres ethnies. Face à de tels propos, le Balai Citoyen condamne avec la dernière énergie et rappelle que la République de Guinée constitue une nation où plusieurs communautés ont vécu, vivent et continueront à vivre ensemble.

« Le tissu social étant déjà fragilisé, aucune opportunité saine ne réside dans la tenue et la vulgarisation de propos qui attisent d’avantage le feu dans la cité. Les sages auxquels se reconnaissent les entités dans les communautés, dans ces moments critiques doivent en principe porter le flambeau de l’union, de la cohabitation, de l’entente et de la paix et non celui de la division, de l’ethnicisassions et de la régionalisation », rappelle le Balai Citoyen.

Face à ses dérives communautaires, le Balai Citoyen,  qui demande à l’arrestation de ces deux sages,  en appel au sens élevé de la responsabilité et invite les acteurs de ces feuilletons malsains et nuisibles pour la quiétude et la paix sociale à rectifier le tir et mettre fin à ces agitations.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.