La fête l’indépendance de la Guinée est dévoyée

Il y a quelques années, fêter les 2 octobre, date-repère de la Guinée indépendante était une occasion de vivre de grandes réjouissances, surtout en province. Aujourd’hui, la fête est dévoyée. On pense beaucoup plus comment se faire le partage avec  des commissions, sous-commissions et autres.

Il y a des ans, des multiples jeux, faits de courses dans des sacs, de combats de hauteurs, de tombola, de courses de vitesse et de fonds, etc. Tous les jeunes et autres catégories socioprofessionnelles étaient impliqués dans les réjouissances, chacun y trouvait son compte. La nuit tombée, une soirée dansante où on notait la présence de tous les responsables au niveau préfectoral, régional ou autres. Après tout, l’argent de l’organisation des festivités est issu de communautés. Et donc, chacun devrait y trouver son compte.

Désormais, la fête de l’indépendance de la Guinée dévoyée. Après le dépôt de la gerbe de fleurs, un semblant de défilé. Puis, chez certains, un match de football. Et c’est clos. Le reste du budget global est souvent partagé entre commissions occultes et certains départements ministériels et autres prestataires. On pense d’abord à ses poches. Qui est fou ?

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.