La Guinée et les 3i : décryptage avec Sydia Touré…

3i. Savez-vous ce que c’est ? Ce n’est quand même pas le nom d’une entreprise Informatique ou d’ingénierie. C’est juste une analyse du président de l’UFR, au cours de la convention de son parti, vendredi. 3i selon Sydia Touré veut tout simplement dire que la Guinée souffre d’une maladie qui porte ce nom.

Qu’est-ce à dire : « Irresponsabilité, incurie, incompétence. On est fatigué de cette situation. On est fatigué des inondations », se lâche l’ancien Premier ministre. Avant d’ajouter : « Dans un état de droit, le président de la République doit jouer son rôle pour construire un état de droit. Au plan des droits de l’homme, le gouvernement ne respecte pas ses engagements constitutionnels. On est fatigué de l’injustice. Sur le plan économique, nous sommes un pays en récession. Notre pays ne créé plus de richesses. Actuellement, on fabrique de la monnaie, on fabrique des billets de 20 mille. On a créé un climat délétère dans notre pays. »

Partant de ce constat, Sydia Touré se demande vraiment comment on pourrait voter pour Alpha Condé. Déjà, il rappelle qu’en Guinée, on ne crée rien. « A partir du moment que vous ne créez rien, comment voulez-vous qu’on vote pour vous? C’est la richesse qu’on partage. Si un pays ne produit pas de richesse, vous ne pouvez pas partager. Vous avez beau être du RPG, vous vivrez la même situation que les autres. Nous avons tous des ambitions et notre seule préoccupation, c’est de permettre à notre pays d’être stable. »

Il propose une réelle alternance.

Il reste que le chemin est long…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.