La Guinée reçoit un premier lot de 194.400 doses de vaccins dans le cadre de l’initiative COVAX

Guinée, 11 avril 2021 –La République de Guinée a reçu ce 11 avril 2021, un lot de 194.400 doses du vaccin AstraZeneca/Oxford, sous licence par le Serum Institute of India (SII), dans le cadre de la première phase d’expédition des vaccins anti-COVID à travers l’initiative COVAX.

Les doses de vaccins ont été réceptionnées à l’aéroport international de Conakry-Gbessia par le Ministre des affaires étrangères et des guinéens de l’étranger, Monsieur Ibrahima Kalil KABA représentant le Gouvernement et le Ministre de la Santé, le Médecin Général Rémy LAMAH. Ils avaient à leurs côtés les membres du mécanisme COVAX que sont les Représentants de l’UNICEF et de l’OMS en Guinée, ainsi que le Point focal GAVI, les Ambassadeurs des Etats unis d’Amérique, du Japon, de la Grande-Bretagne et le Chef de la délégation de l’Union européenne et les ambassadeurs de ses états membres, dont les financements ont permis la fabrication, le transport et la distribution du vaccin.

Au nom du Gouvernement, le Ministre des affaires étrangères et des guinéens de l’étranger, Monsieur Ibrahima Kalil KABA a indiqué «Personne n’est en sécurité si tout le monde n’est pas en sécurité. Ces vaccins COVAX contribuent à cette sécurité. La recherche pour la mise au point d’un vaccin, l’achat de ce vaccin, l’acheminement vers les pays et l’administration à travers le système de santé demandent des moyens colossaux et à ce titre, je tiens à remercier les pays donateurs présents avec nous aujourd’hui qui ont fourni des efforts financiers très importants pour que l’initiative COVAX aboutisse. Voici la preuve que le multilatéralisme solidaire marche. Nous devons être solidaires, face à une épidémie qui est en train de mettre à mal toutes nos économies et qui a fait des centaines de milliers de victimes»

Pour sa part le Ministre de la Santé le Médecin Général, Rémy LAMAH ajoutera que «La vaccination a commencé en Guinée, il y a près d’un mois, donc nous ne pouvons que nous en réjouir de recevoir ces doses de vaccins aujourd’hui. Je demande à la population guinéenne d’accepter de se faire vacciner, car comme vous le savez, le virus tue. Donc, pour être à l’abri de ce virus, il faut se faire vacciner. Le vaccin AstraZeneca a été homologué et accepté, voilà pourquoi l’initiative COVAX vient soutenir la Guinée afin que la population guinéenne puisse en bénéficier. C’est un vaccin de très bonne qualité que nous recommandons à la population guinéenne»

Ces vaccins, ayant reçu l’autorisation d’utilisation en urgence de l’OMS (EUL) et acheminés expressément par l’UNICEF arrivent 1 an après la notification du premier cas de COVID-19 en Guinée, le 12 mars 2020. Déjà, le 8 mars, la République de Guinée a reçu un lot de 156.000 seringues. Ces seringues également acheminées par l’UNICEF, toujours dans le cadre de l’initiative COVAX sont indispensables pour la vaccination des groupes prioritaires.

Cette réception marque également une étape historique vers l’objectif d’assurer une distribution équitable des vaccins COVID-19 dans le monde entier, dans le cadre de ce qui est la plus grande opération d’achat et d’approvisionnement de vaccins de l’histoire.

«La vaccination est le moyen le plus rapide pour stopper la pandémie, car personne n’est à l’abri tant que tout le monde ne l’est pas», a déclaré Josep Coll, Ambassadeur de l’Union européenne en Guinée. «Faciliter l’accès au vaccin, pour toute personne qui en a besoin, partout dans le monde, est l’une des priorités de l’Union européenne. Au nom de la Team Europe, premier bailleur du mécanisme COVAX avec une contribution de 2,2 milliards d’euros, je me réjouis de l’arrivée de ces vaccins en Guinée. Aujourd’hui nous assistons à un bel exemple de la solidarité mondiale en action».

«Comme le président Biden l’a clairement indiqué, les États-Unis soutiennent les approches multilatérales et travailleront en partenariat pour relever les défis mondiaux. C’est une priorité de l’administration Biden-Harris de combattre cette pandémie et d’aider l’Amérique et la communauté mondiale à mieux se préparer à prévenir, détecter et répondre aux menaces pour la santé publique» a déclaré Steven Koutsis, Chargé d’Affaires de l’Ambassade des Etats-Unis en Guinée «Aucun d’entre nous ne fait face à cette menace tout seul, et c’est pourquoi les États-Unis sont fiers de soutenir l’initiative COVID-19 Vaccines Global Access (COVAX). Nous devons nous efforcer de vacciner le plus grand nombre de personnes possible, à ce titre, les États-Unis se sont engagés à verser un total de 4 milliards de dollars à COVAX jusqu’en 2022. »

«La réception des vaccins constitue pour la Guinée, à l’instar des autres pays africains, et pour la facilité COVAX – un jalon important dans l’accès équitable aux vaccins contre la COVID-19 »,a déclaré Dr Magdi Ibrahim, Responsable Pays au Secrétariat de Gavi, l’Alliance du Vaccin. « Gavi se réjouit de voir se concrétiser l’ambition de la Facilité COVAX avec cette première vague de livraisons qui permettra d’immuniser les plus vulnérables, y compris les travailleurs de la santé en première ligne dans la lutte contre cette pandémie en Guinée».

Les populations les plus vulnérables bénéficieront de ces vaccins, notamment les travailleurs de santé de première ligne, les personnes âgées de plus de 60 ans et les personnes présentant des comorbidités.

« Avec l’arrivée en Guinée des vaccins de l’initiative COVAX, l’UNICEF avec tous les partenaires, continuera à travailler sans relâche en soutien au gouvernement pour le déploiement de la campagne de vaccination contre la COVID-19 dans le pays. Les vaccins sauvent des vies, par conséquent dans l’esprit de l’initiative COVAX, nous appelons à une vaccination pour tous afin que personne ne soit laissé pour compte », a souligné Pierre Ngom, Représentant de l’UNICEF.

L’initiative COVAX prévoit de livrer 2 milliards de doses de vaccin contre la COVID-19 dans 92 pays en 2021 et d’expédier dans une trentaine de pays plus de 14,5 millions de seringues autobloquantes.

Le Représentant de l’OMS en Guinée, le Pr Georges Alfred KI-KIZERBO, a déclaré «l’arrivée en Guinée des vaccins dans le cadre de l’Initiative COVAX constitue une avancée significative dans la riposte contre la COVID-19. Ces vaccins permettront, d’accélérer le contrôle de l’épidémie de COVID-19 à l’instar de l’impact de l’immunisation dans d’autres crises sanitaires comme la maladie à virus Ebola. Ils auront également un effet bénéfique sur la continuité des services et l’activité socio-économique en protégeant les personnels de santé, ceux des autres secteurs, ainsi que les communautés. L’OMS, en partenariat avec toutes les parties prenantes continuera son appui pour la riposte à la COVID-19, la couverture sanitaire universelle, la sécurité sanitaire et la promotion de la santé à tous les âges».

En Guinée, le Système des Nations Unies, notamment grâce à l’appui technique de l’OMS et de l’UNICEF, s’est mobilisé depuis le début de la pandémie, en collaboration avec d’autres partenaires et aux côtés du Ministère de la Santé pour appuyer la mise en œuvre du plan national de riposte contre la COVID-19.

Le CP en ligne

Note pour les éditeurs :

La liste des promesses de dons faites par les donateurs à Gavi COVAX AMC est disponibleici.

Le suivi interactif du financement de l’ACT Accelerator, qui comprend les détails du financement de COVAX, est disponibleici.

À propos de COVAX

COVAX, le pilier “vaccins” de l’accélérateur d’accès aux outils COVID-19 (ACT), est codirigé par la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI), Gavi, la Vaccine Alliance Gavi) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) – travaillant en partenariat avec les fabricants de vaccins des pays développés et en développement, l’UNICEF, la Banque mondiale, et d’autres. C’est la seule initiative mondiale qui travaille avec les gouvernements et les fabricants pour garantir que les vaccins COVID-19 soient disponibles dans le monde entier, tant pour les pays à revenu élevé que pour les pays à faible revenu.

La CEPIse concentre sur le portefeuille de recherche et de développement du vaccin COVAX : elle investit dans la recherche et le développement de divers candidats prometteurs, dans le but de soutenir le développement de trois vaccins sûrs et efficaces qui peuvent être mis à la disposition des pays participant au mécanisme COVAX. Dans le cadre de ce travail, la CEPI a obtenu le droit de premier refus pour un nombre de candidats pouvant dépasser le milliard de doses pour le centre COVAX et a réalisé des investissements stratégiques dans la fabrication de vaccins, notamment en réservant la capacité de fabriquer des doses de vaccins COVAX dans un réseau d’installations et en sécurisant des flacons en verre pour contenir 2 milliards de doses de vaccins. La CEPI investit également dans la “prochaine génération” de candidats vaccins, ce qui donnera au monde des options supplémentaires pour contrôler COVID-19 à l’avenir.

Gavise concentre sur l’achat et la livraison de COVAX : il coordonne la conception, la mise en œuvre et l’administration de l’installation COVAX et de la garantie de marché Gavi COVAX et travaille avec ses partenaires de l’Alliance, l’UNICEF et l’OMS, ainsi qu’avec les gouvernements, sur la préparation et la livraison dans les pays. La facilité COVAX est le mécanisme mondial d’achat groupé de vaccins COVID-19 grâce auquel COVAX garantira un accès juste et équitable aux vaccins pour les 190 économies participantes, en utilisant un cadre d’allocation formulé par l’OMS. Pour ce faire, le mécanisme COVAX mettra en commun le pouvoir d’achat des économies participantes et fournira des garanties de volume pour toute une série de vaccins candidats prometteurs. La garantie de marché Gavi COVAX est le mécanisme de financement qui soutiendra la participation de 92 pays à faible revenu et à revenu intermédiaire à la facilité, permettant l’accès à des doses de vaccins sûrs et efficaces financées par des donateurs. Gavicollecte des fonds pour la COVAX AMC et finance l’achat de vaccins par l’UNICEF ainsi que le travail des partenaires et des gouvernements en matière de préparation et de livraison, notamment en soutenant l’équipement de la chaîne du froid, l’assistance technique, les seringues, les véhicules et d’autres aspects de l’opération logistique extrêmement complexe de livraison. L’UNICEF et l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) joueront le rôle de coordinateurs des achats pour le centre COVAX, en aidant à la livraison des vaccins aux participants du centre COVAX AMC et à d’autres personnes.

L’OMSjoue de multiples rôles au sein de COVAX : elle fournit des orientations normatives sur la politique, la réglementation, la sécurité, la R&D, l’attribution des vaccins, ainsi que la préparation et la fourniture des vaccins aux pays. Son groupe consultatif stratégique d’experts (SAGE) sur la vaccination élabore des recommandations de politique de vaccination fondées sur des données probantes. Ses programmes d’inscription et de préqualification pour les utilisations d’urgence (Emergency Use Listing – EUL) assurent un examen et une autorisation harmonisés entre les États membres. Il assure la coordination mondiale et le soutien des États membres en matière de surveillance de la sécurité des vaccins. Elle a élaboré les profils de produits cibles pour les vaccins COVID-19 et assure la coordination technique de la R&D. L’OMS dirige, avec l’UNICEF, le soutien aux pays qui se préparent à recevoir et à administrer des vaccins. Le domaine de travail “Préparation et fourniture des pays” (CRD) comprend Gavi et de nombreux autres partenaires travaillant aux niveaux mondial, régional et national pour fournir des outils, des conseils, un suivi et une assistance technique sur le terrain pour la planification et le déploiement des vaccins. Avec les partenaires de COVAX, l’OMS développe également un système d’indemnisation sans faute dans le cadre des engagements d’indemnisation et de responsabilité limités dans le temps.

L’UNICEFmet à profit son expérience en tant que plus grand acheteur de vaccins au monde et travaille avec les fabricants et les partenaires à l’achat de doses de vaccins COVID-19, ainsi qu’au fret, à la logistique et au stockage. L’UNICEF achète déjà plus de 2 milliards de doses de vaccins par an pour la vaccination de routine et les interventions en cas de flambée épidémique pour le compte de près de 100 pays. En collaboration avec le Fonds renouvelable de l’OPS, l’UNICEF dirige les efforts visant à acheter et à fournir des doses de vaccins COVID-19 pour COVAX. En outre, l’UNICEF, le Gavi et l’OMS collaborent avec les gouvernements 24 heures sur 24 pour s’assurer que les pays sont prêts à recevoir les vaccins, avec un équipement de chaîne du froid approprié en place et des agents de santé formés pour les administrer. L’UNICEF joue également un rôle de premier plan dans les efforts visant à renforcer la confiance dans les vaccins, en assurant des communications sur la confiance dans les vaccins et en suivant et en traitant les informations erronées dans le monde entier

A propos de la CEPI

La CEPI est un partenariat innovant entre des organisations publiques, privées, philanthropiques et civiles, lancé à Davos en 2017, pour développer des vaccins afin de stopper les futures épidémies. La CEPI a agi avec une grande urgence et en coordination avec l’OMS en réponse à l’émergence de COVID-19. La CEPI a lancé 11 partenariats pour développer des vaccins contre le nouveau coronavirus. Ces programmes s’appuient sur des plateformes de réponse rapide déjà soutenues par la CEPI ainsi que sur de nouveaux partenariats.

Avant l’émergence de COVID-19, les maladies prioritaires de la CEPI comprenaient le virus Ebola, le virus Lassa, le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient, le virus Nipah, la fièvre de la vallée du Rift et le virus Chikungunya. La CEPI a également investi dans des plateformes technologiques pouvant être utilisées pour le développement rapide de vaccins et d’immunoprophylaxie contre des agents pathogènes inconnus (maladie X).

À propos de Gavi

Gavi, l’Alliance pour les Vaccins est un partenariat public-privé qui aide à vacciner la moitié des enfants du monde contre certaines des maladies les plus mortelles. Depuis sa création en 2000, Gavi a contribué à immuniser toute une génération – plus de 822 millions d’enfants – et à prévenir plus de 14 millions de décès, contribuant ainsi à réduire de moitié la mortalité infantile dans 73 pays en développement. Gavi joue également un rôle clé dans l’amélioration de la sécurité sanitaire mondiale en soutenant les systèmes de santé et en finançant les stocks mondiaux de vaccins contre le virus Ebola, le choléra, la méningite et la fièvre jaune. Après deux décennies de progrès, Gavi s’attache maintenant à protéger la prochaine génération et à atteindre les enfants non vaccinés qui sont encore laissés pour compte, en utilisant des financements innovants et les dernières technologies – des drones à la biométrie – pour sauver des millions de vies supplémentaires, prévenir les épidémies avant qu’elles ne se propagent et aider les pays sur la voie de l’autosuffisance. Pour en savoir plus, rendez-vous surwww.gavi.orget connectez-vous avec nous sur Facebook et Twitter.

L’Alliance pour les vaccins rassemble les pays en développement et les gouvernements donateurs, l’Organisation mondiale de la santé, l’UNICEF, la Banque mondiale, l’industrie des vaccins, les agences techniques, la société civile, la Fondation Bill & Melinda Gates et d’autres partenaires du secteur privé. Pour consulter la liste complète des gouvernements donateurs et des autres grandes organisations qui financent le travail de Gavi, cliquez ici.

À propos de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé assure le leadership mondial en matière de santé publique au sein du système des Nations unies. Fondée en 1948, l’OMS travaille avec 194 États membres, dans six régions et à partir de plus de 150 bureaux, pour promouvoir la santé, assurer la sécurité dans le monde et servir les personnes vulnérables. Notre objectif pour 2019-2023 est de faire en sorte qu’un milliard de personnes supplémentaires bénéficient d’une couverture sanitaire universelle, de protéger un milliard de personnes supplémentaires contre les urgences sanitaires et d’offrir à un milliard de personnes supplémentaires une meilleure santé et un meilleur bien-être.

Pour des mises à jour sur COVID-19 et des conseils de santé publique pour se protéger contre les coronavirus, visitez le sitewww.who.intet suivez l’OMS sur Twitter, Facebook, Instagram, LinkedIn, TikTok, Pinterest, Snapchat, YouTube

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde, pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout dans le monde, pour construire un monde meilleur pour tous. Pour plus d’informations sur l’UNICEF et son travail en faveur des enfants, visitez le sitewww.unicef.org. Pour plus d’informations sur COVID-19, visitez le sitewww.unicef.org/coronavirus. Pour en savoir plus sur le travail de l’UNICEF concernant les vaccins COVID-19, cliquez ici, ou sur le travail de l’UNICEF concernant la vaccination, cliquez ici.

Suivez l’UNICEF surTwitteretFacebook.

À propos de l’ACT-Accelerator

L’accès aux outils COVID-19 ACT-Accelerator, est une nouvelle collaboration mondiale révolutionnaire visant à accélérer le développement, la production et l’accès équitable aux tests, traitements et vaccins COVID-19. Il a été mis en place en réponse à un appel des dirigeants du G20 en mars et lancé par l’OMS, la Commission européenne, la France et la Fondation Bill & Melinda Gates en avril 2020. L’ACT-Accelerator n’est ni un organe décisionnel ni une nouvelle organisation, mais il s’efforce d’accélérer les efforts de collaboration entre les organisations existantes pour mettre fin à la pandémie. Il s’agit d’un cadre de collaboration qui a été conçu pour réunir les principaux acteurs autour de la table dans le but de mettre fin à la pandémie le plus rapidement possible grâce à la mise au point accélérée, à la répartition équitable et à la fourniture à grande échelle de tests, de traitements et de vaccins, protégeant ainsi les systèmes de santé et rétablissant les sociétés et les économies à court terme. Il s’appuie sur l’expérience des principales organisations mondiales de santé qui s’attaquent aux défis sanitaires les plus difficiles dans le monde et qui, en travaillant ensemble, sont en mesure de débloquer de nouveaux résultats plus ambitieux contre la COVID-19. Ses membres partagent l’engagement de veiller à ce que tout le monde ait accès à tous les outils nécessaires pour vaincre COVID-19 et de travailler avec des niveaux de partenariat sans précédent pour y parvenir.

L’ACT-Accelerator a quatre domaines de travail : le diagnostic, la thérapeutique, les vaccins et le connecteur du système de santé. L’axe de travail “Accès et répartition” est transversal à tous ces domaines.

Le COVAX, qui est le volet vaccins duDispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT), est codirigé par la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI(, GAVI et l’OMS, qui œuvrent en partenariat avec les fabricants de vaccins des pays développés et en développement, ainsi qu’avec l’UNICEF et la Banque mondiale, entre autres. Il s’agit de la seule initiative mondiale qui travaille avec les États et les fabricants pour veiller à ce que les vaccins contre la COVID-19 soient disponibles dans le monde entier, aussi bien dans les pays à revenu élevé que dans les pays à revenu faible.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.