La Haute Autorité de Communication en mal avec l’UFDG

L’élément de l’UFDG, union des forces démocratiques de Guinée n’a pas été diffusé dans le journal de campagne du samedi 19 septembre dernier. Jugé offensant à l’égard du chef de l’Etat, il a été tout simplement censuré. Dans une brève déclaration rendue publique, le premier porte-parole de l’union des forces démocratiques de Guinée s’en est pris à la Haute autorité de communication de partialité en cette période électorale.

Pour justifier son réquisitoire, Aboubacar SYLLA a cité, outre la censure de l’élément du samedi, le monopole par le RPG des affichages au niveau des panneaux publicitaires ainsi que l’interdiction de la publication par les médias et les opérateurs de téléphonies des résultats de la présidentielle avant la CENI. Sur ce dernier point, il a dénoncé « une entrave à la liberté de la presse pourtant garantie par la constitution. »

Oumar Rafiou DIALLO pour kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.