La marche des femmes de l’opposition stoppée à Belle vue

Malgré le déploiement d’un important dispositif de sécurité, les femmes de l’opposition ont défié les autorités en  bravant l’interdiction de marcher. Parti du rond point de Bambéto, avec à la tête  Hadja Halimatou Dalein Diallo, l’épouse du Chef de file de l’opposition guinéenne, les opposantes ont marché  poursuivi leur marche jusqu’à la minière, en passant par Hamdallaye, avant d’être dispersées à coup du gaz lacrymogène à Belle vue.

Toutes vêtues en foulards rouges et munies de placards sur lesquelles on pouvait lire « Justice zéro ! Alpha zéro ! Arrêtez de tuer nos enfants ! Justice pour nos morts !», les opposantes protestent contre les  tueries perpétrées par les forces de l’ordre contre les manifestants de l’opposition.

Par cette démarche, elles dénoncent les assassinats ciblés des militants de l’opposition et   adressent un message fort au gouvernement toute en réclamant justice aux victimes.

Un courrier adressé au ministre de la Sécurité et celui de la Justice, ainsi qu’au Haut commandement de la Gendarmerie nationale devrait être transmis aux autorités concernées au terme de la marche. Mais elles ont été stoppées par les forces de l’ordre après avoir parcouru plus d’une dizaine de kilomètres.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

 

  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.