La situation est relativement calme ce matin à Conakry

A l’appel de l’opposition républicaine, une nouvelle manifestation est prévue ce mardi pour dénoncer la montée de l’insécurité en Guinée mais aussi protester contre le chronogramme électoral de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Si ce mardi matin les activités restent perturbées par endroits, la situation est relativement calme. Sur la route Le Prince, la circulation est très fluide. Aucun taxi n’est visible. Des jeunes sont massés le long des grandes artères de la haute banlieue. La plupart des commerces et stations services restent fermés. Les cours n’ont pas repris dans les écoles, les élèves ayant voulu étudier rentrent chez eux.

Au carrefour de Cosa, deux groupes de jeunes (pro et anti-régime) ont failli s’affronter. Heureusement, la police et la gendarmerie déployées sur place se sont interposées entre les belligérants. La situation a vite été maitrisée.

Au moment où nous mettons en ligne cet article, la situation dans la banlieue est globalement calme. Toutefois, des témoins disent entendre des coups de feu à Hamdallaye. Mais nous ne sommes pas en mesure de le confirmer de source indépendante. En attendant le début des manifestations, proprement dites (s’il y en aura bien sûr), les  principaux leaders de l’opposition font la rotation dans les différentes radios privées de la capitale, pour justifier leur décision de passer à la « vitesse supérieure ».

Thierno Diallo,  kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.