La sortie rigide de Condé cache deux choses…


Suite à la sortie extrêmement rigide du président Condé, le samedi au siège de son parti, le RPG, certains pensent qu’il était dans un état second, comme pourrait être des artistes de la musique urbaine guinéenne se posant contre le 3è mandat. En réalité, à l’image des personnages utilisés sous les régimes despotiques d’autrefois, pour faire passer les messages dénonçant les déviations, Alpha Condé se met donc dans un état second pour traduire deux choses : un agacement longtemps contenu face à une situation de crise latente et sans issue et une volonté réelle d’opposer des Guinéens avec le fameux 3è mandat arrivant par la trappe.

Quand Alpha Condé parle du renforcement des PA, alors qu’il n y a presque plus de pagailles, de manifs politiques, etc., cela sous-entend une idée non dite : prévenir tous troubles à l’annonce officielle de la modification constitutionnelle. Vouer aux gémonies des acteurs de la société civile, revient à dire que les actions contre la volonté d’un 3è mandat, dérange et agace. Enfin, évoquer un renversement de régime donne au président une occasion de requinquer le moral du treillis avec des emphases du genre : armée républicaine. Pour clore le jeu, Alpha Condé veut redonner à la Justice la mission qui est la sienne. Tout ceci ne vise qu’à faire passer des messages, à prendre le pouls et à délimiter un territoire déjà sérieusement atteint. 

En réaction à cette sortie, l’UFDG à travers Ousmane Gaoual Diallo déclare : « D’abord, j’ai écouté un Chef d’Etat qui a peur et qui sait que le peuple de Guinée n’est pas en accord avec lui, et qui maintenant veut compter sur l’appareil de l’Etat, l’Armée, (il a dit qu’il va renforcer les PA), la Justice pour imposer sa volonté de changement de la Constitution pour le troisième mandat. Il a clairement montré la voie, là où il veut. Et pire, il est prêt à pousser le pays dans la guerre civile parce que si un président de la république dit à ses militants ou à ses partisans de s’apprêter à l’affrontement, il prône la loi du Talion : œil pour œil ! Dent pour dent. Il dit aux gens lorsqu’on vous marche sur les pieds, répliquez. Il ne dit pas lorsqu’on vous provoque allez vers la justice ou vers la gendarmerie, il dit répondez. Ça veut dire qu’il est prêt à pousser le pays vers la guerre civile. C’est extrêmement grave ce qu’Alpha Condé », lit-on chez nos confrères d’Africa Guinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.