La Sotragui secouée par une crise sociale

La grogne monte au sein de la Sotragui. Ce lundi, les employés de la société de transport de Guinée ont bloqué toutes les voies menant à son siège, situé dans la commune de Matoto. Les barricades ont empêché les bus de rejoindre les différents tronçons de Conakry pour le service.

Selon nos informations, les travailleurs de l’entreprise réclament leurs carnets de prise en charge par la caisse nationale de sécurité sociale et des équipements de travail (tenues) en cette saison de grandes pluies. À en croire les grognards, depuis plus de 3 ans, un prélèvement de 5% est fait sur  leurs salaires, soit 47 000 francs  guinéens par mois.

Ils accusent le directeur des ressources humaines Mohamed Lamine Traoré d’incompétence et exigent sa démission. Le mis en cause soutient que le problème se pose au niveau de la caisse nationale de sécurité sociale, qui a bloqué l’octroi de carnets d’immatriculation à cause des arriérés de paiement.

La direction générale de la Sotragui a entrepris de négociations avec le syndicat des travailleurs. Elle s’est engagée à accéder aux demandes posées. Mais pour l’heure, les bus restent stationnés sur place au grand dam de leurs usagers.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.