La surenchère politique : l’ex député UFDG de Dixinn en spectacle

Il se livre à une réelle surenchère politique. Il rumine encore son départ de l’UFDG, parce que sa stratégie tribaliste n’aura pas été prise en compte dans ce parti allie. Aboubacar Soumah, ancien député UFDG de Dixinn s’offre en spectacle, une façon de faire les yeux doux au nouvel allié qu’est le RPG. Il liste ses prouesses, ses risques supposés pris à un moment donné de sa carrière, etc.

Sur une radio de la place, Soumah qui jure de tous les noms de faire perdre Dalein à Dixinn, avec la complicité de MalickSankhon- déjà près de 300 millions GNF se distribuent à Dixinn avec le porte à porte –est en action. D’ailleurs, comme ticket d’entrée au moment même où il a été confirmé pour être tête de liste de cette circonscription, il se taille des perles : « J’ai été révoqué de mes fonctions quand j’ai accompagné CellouDalein. Mais je n’ai aucun regret,
parce que j’ai été jusqu’à sacrifié ma vie et celle de ma famille. Le jour où les gens sont allés chez moi pour m’assassiner, c’est le même jour qu’on a tué le monsieur de la section motard de l’UFDG. »

Il ne doit pas y avoir de regret, car, en politique, c’est sont les alliances les alliances et les mésalliances qui perturbent les ambitions politiques. En sacrifiant ainsi sa vie, Soumah savait de quoi il jouait. Mais ce n’est pas une raison de tribaliser le débat. C’est ce que l’UFDG a refusé après le consensus des accords politiques du point 2. Et c’est ce que refuse de reconnaitre le nouvel allié du RPG, évoquant des injures qui seraient venues de l’UFDG mais dont Dalein n’a pas condamné. Il oublie que les consignes de vote ont été données pour qu’il soit député aux couleurs de l’UFDG à Dixinn.

Plutôt amnésique !

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.