La suspension de l’animateur Sorel Keita s’invite dans une rencontre du PADES

L’animateur de l’émission Kolomatin à la Télévision nationale a été suspendu. Cette suspension a fait le tour de la toile. Voire au-delà. C’est ainsi que le sujet a été évoqué au cours d’une rencontre du PADES d’Ousmane Kaba. Il est reproché Sorel Keita d’avoir diffusé – tenez-vous bien – une chanson qui fait tabac actuellement dans les boîtes de nuit et autres lieux de réjouissances. L’artiste invité était Bouba, un des leaders du groupe traditionnel Les Espoirs de Coronthie.

Bien osé, bien ficelée, bien inspirée, bien véridique, la chanson fait froid dans le dos des faiseurs de rois et des autres cadres en carton venus au pouvoir par militantisme. Cette trouvaille musicale dénonce le mensonge, la misère, la galère, bref la mauvaise gouvernance d’Alpha Condé dont les fausses promesses ont fini par agacer plus d’un Guinéen. L’animateur de la TV nationale a donc eu l’audace de diffuser ladite chanson. Très vite, il s’est fait remonter les bretelles.

Au PADES, ce samedi, on en a parlé et on s’en est offusqué : «Le journaliste Sorel Keita a été suspendu de la télévision nationale à cause d’une chanson qu’il a fait passer. Alors, c’est très dommage car ça fait la Une dans nos radios et les télévisions privées. Faire passer un message et puis la personne est suspendue, c’est très dommage. Cela veut dire que nous ne sommes pas dans un pays démocratique où on peut travailler librement et faire passer son opinion personnelle. La Guinée, on ne progresse pas en politique, mais plutôt nous sommes en train de régresser en matière de démocratie », dénonce-t-on.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.