«La suspension de salaire n’est pas une bonne chose », selon le ministre du Pré-universitaire

«La suspension de salaire n’est pas une bonne chose. On le fait malgré nous parce que nous sommes obligés de respecter la loi. » Mory Sangaré, le ministre du Pré-universitaire risque de se faire taper par Kassory Fofana, Alpha Condé et les autres extrémistes du RPG.

Mais, il n’en a cure en présence de nos confrères : « Si vous avez remarqué, chaque fois qu’il est question de sanction, dans la discussion entre l’inter syndicale de l’éducation et la partie gouvernementale, les préalables ont toujours demandé de sursoir à cette mesure.  Rien ne dit que cette suspension sera définitive, mais rien ne dit qu’elle sera levée. Cela dépendra de ce que nous allons constater sur le terrain. Et aussi de ce que nous allons décider parce que la loi sera appliquée. »

Ce ministre n’est pas seulement complaisant. Il vit au rythme des suspensions, menaces de suspension, (per) mutations, etc., l’actuel ministre du Pré-universitaire tout aussi RPGiste à outrance a catalogué tous les anciens protégés du ministre sortant K au carré pour se les offrir. Mory Sangaré est fier de le confirmer : « C’est mon droit de suspendre tout fonctionnaire en attendant un décret de confirmation. Les gens avec lesquels ils ont travaillé ont signifié qu’ils ont omis les meneurs de la grève sur la liste et pris les noms de simples enseignants pour nous remonter.  C’est ça le vrai motif. Quand les gens vous appellent à la grève, vous suivez cela et après on vous demande de remonter les noms des grévistes et vous laissez les noms des organisateurs. Vous remontez le nom des pauvres enseignants non-grévistes, est-ce que cela est sérieux ? Il a fallu qu’on les interpelle pour qu’ils remontent.  Alors ce n’est pas bon. » A bon entendeur salut.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.