La ZLECAF peut aider les économies africaines à se remettre de l’impact de Covid-19 (ONU)

« Stimuler le commerce intra-africain peut servir de plan de relance alternatif pour la création d’emplois, les devises, le développement industriel et la croissance économique ».

Tunis (dpa) – La « Zone de libre-échange continentale africaine » (ZLECAF) peut aider les économies africaines à se remettre de l’impact de Covid-19, selon la « Commission économique des Nations unies pour l’Afrique »(CEA). « Si l’Afrique avait mis en œuvre les accords et les cadres tels que la ZLECAF, (…), nos économies auraient été plus diversifiées, plus fortes et moins affectées par le Covid-19 », a affirmé Stephen Karingi, Directeur de la division de l’intégration régionale et du commerce, à la CEA.

« Stimuler le commerce intra-africain peut servir de plan de relance alternatif pour la création d’emplois, les devises, le développement industriel et la croissance économique », a-t-il ajouté. Ce responsable s’exprimait, le 11 mai 2020, à un groupe de journalistes lors d’un évènement en ligne. Compte tenu de l’urgence pour les gouvernements africains de consacrer leurs efforts à sauver des vies contre le Covid-19, la date d’entrée en vigueur de la ZLECAF, le 1er juillet 2020, a été reportée au moins au 1er janvier 2021, a-t-on indiqué.

Un tel retard offre une fenêtre d’opportunité pour une réflexion créative sur la façon dont la ZLECAF peut être reconfigurée pour refléter les nouvelles réalités et les risques du 21ème siècle, selon Karingi. « Cela est nécessaire pour mieux positionner l’économie africaine face aux futurs chocs défavorables émanant de nouveaux virus et du changement climatique, entre autres », a-t-il estimé.

Source: https://www.dpa-news.de/

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.