Labé : les écoles coraniques de plus en plus fréquentées par les adultes

Dans la préfecture de Labé, les écoles coraniques sont beaucoup fréquentées par les adultes. Même si les uns affirment que la recherche du savoir n’a pas de limite, d’autres par contre s’interrogent.

El hadj Abdoul Hamid Baldé, l’imam de la mosquée de Companya au nord de la commune urbaine de Labé classe les apprenants en deux groupes : « Humblement, je dirais qu’il y a deux couches dans ça. Il y a des gens qui depuis l’enfance étaient dans ça, ils vieillissent dans ça et il y a d’autres qui étaient emportés par l’ambiance de la vie et finalement, ils trouvent que ça n’arrange pas et ils se disent que l’affaire de la vie ne s’arrangent pas donc finalement, ils se repentissent pour revenir vers Dieu.»

Poursuivant, l’imam apprécie ce changement de comportement et met en garde les arrivistes : « C’est une bonne chose. Je dirais seulement aux gens de le faire très tôt comme on le dit ,quiconque tape à la porte d’un généreux, il va ouvrir, mais c’est quand c’est tôt. Donc, il ne faut pas attendre jusqu’à ce que ton âge soit très reculé pour dire maintenant que je vais me verser dans la religion au lieu de dire mieux vaut tard que jamais, il faut faire tôt l’essentiel ».

Thierno Mamadou Badrou Bah, grand imam de la Grande mosquée de Labé enchaine : « Vous savez que notre Prophète (PSL) dit que la recherche du savoir, c’est du berceau à la tombe. C’est le hadith-là que les vieux ont compris, c’est pourquoi ils sont très présents dans les centres coraniques. Soient, ils écoutent ou apprennent. Nous remercions Allah, car ça fait partie de la sunna du Prophète (PSL).

Enfin El hadj Habib Baldé s’indigne pour ceux qui pensent se repentir dans le futur : « Qui leur donne la garantie qu’ils vivront jusqu’à l’âge de la vieillesse pour se repentir ? Y a des vieux qui marchent difficilement avec leur bâton qui partent enterrer leurs enfants qui ont entre 20 et 25 ans donc il faut mettre le paquet très tôt ».

Sally Bilaly Sow, correspondant Kababachir.com à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.