LABE : Suppression des congés pour combler le vide

Après l’annonce des congés de Noël pour la date allant du 24 décembre au 03 janvier 2019 dans le secteur de l’éducation  à travers le plan de progression des cours pour l’année scolaire 2018- 2019, le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation vient d’annuler cette décision dans sept régions administratives sur 8 pour permettre de rattraper le temps perdus.

La grève du SLECG, déclenchée  depuis le 03 octobre 2018 a causé des perturbations énormes dans les différents établissements scolaires, une situation qui a impacté négativement dans le secteur éducatif.

Le chef section pédagogique de l’inspection régionale de l’éducation de Labé affirme que des jours et des heures de cours ont été perdus, donc pour rattraper ce temps il faut forcement organiser des cours de rattrapage: « Les congés de Noël sont annulés, on n’a connu des jours de perturbations suite à l’avis de grève déposé par le SLECG. Quand nous avons fait la situation, nous avons trouvé des lieux ou on n’a perdu 37 jours de cours, y’ a des lieux où nous avons perdu 47 jours de cours, donc il est question de rattraper ces heures perdues. Monsieur le ministre a instruit toutes les structures delà région de Labé que les congés sont supprimés. Ça va nous permettre la semaine-là, de rattraper quelques jours perdus pour nous permettre d’aborder les examens dans des conditions apaisés » estime Laye Keita. 

L’information a été relayé au niveau des structures décentralisés du service et les autorités de l’éducation ont produit un communiqué pour informer  les responsables d’établissements, les élèves et parents d’élèves.

Laye Keita précise que la date du 25 décembre et du 01 janvier qui sont fériés  sont écartés : « Dès qu’on a reçu l’information, aussitôt madame a appelé toutes les Directions préfectorales de l’éducation de la région ( DPE) pour les informer  que y a pas de congés. Des communiqués ont suivi, les cours vont continuer jusqu’au 03 janvier. Mais pour une bonne école qui voudrait avoir des bons résultats, ils mettent les petits congés à profit pour les classes d’examens. Il reste clair et entendu que des dispositions ont déjà été prises par certains chefs d’établissements pour pouvoir rattraper des heures. »

A noter que certaines écoles privées qui tenaient cours depuis le début de la grève  par le Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée ont libéré  les élèves jusqu’au  02 janvier 2019.

Thierno Oumar Tounkara, correspondant kabanews à Labé 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.