Labé : vers une prise de conscience des fonctionnaires !

Le contrôle effectif des cadres dans leurs services a démarré suite à un arrêté ministériel  il y a quelques mois.  Au gouvernorat de Labé, cette règle semble être  de mise comme nous le fait croire Monsieur Wouremba Traoré conseiller à la gouvernance : «  C’est une décision que nous avons salué, au niveau du gouvernorat de Labé je peux vous assurer que depuis la prise de décision jusqu’ à l’heure  actuelle ça se passe  bien.  Les gens viennent à 7 heures 30 plus tard et repartent à 16 heures 30  tous les jours ».

Selon Monsieur Mamadou Traoré  chargé des affaires administratives à la  préfecture : ‘’ Tous les cadres  préfectoraux  respectent cette décision ‘’ et cela : ‘’jusqu’à dans les confins de l’administration’’.

Mais comment s’effectue  la surveillance ? Mohamed Lamine Bangoura  le tenancier de la fiche technique  de présence précise : «  À 13  heures 30  je prends le cahier  je passe dans tous les services pour me rendre compte si réellement les travailleurs sont présents ».

Visiblement dans ses propos, le doute persiste car légion sont ces fonctionnaires qui emmargent le matin et partent vaquer à d’autres occupations attendant une heure propice pour marquer le retour.

Sur ce, nous avions voulu savoir à quelle sanction seront  confrontés les personnes qui se rendraient  coupables d’un tel manquement.

À notre fort regret, le directeur des ressources humaines du gouvernorat, Monsieur Haba  en place et lieu d’une réponse qu’il devait à l’opinion se rependu en menaces et injures à notre endroit.

Il faut noter que l’homme qui a sans doute des cadres dans son placard n’est pas à sa première fois.

Sally Bilaly Sow, correspondant www.kabachir.com à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.