Labé : un vigile d’une école viole deux filles écolières

Selon nos informations, deux filles dont l’âge varie entre 10 à 12 ans ont été violées par le vigile de l’école primaire de Tata, dans la commune urbaine de Labé.

Aissatou Bailo Keita, la tutrice de l’une des filles avait été convoquée à l’école auparavant à cause d’absence répétée de sa fille : « Lundi dernier, la maitresse de ma fille m’a convoqué, quand suis arrivée sa maitresse m’a confié qu’une fois sorti en récréation,ma fille ne revient en classe qu’à quelques minutes de la fin des cours et donc ; elle attire mon attention pour bien veiller sur elle ».

Poursuivant, elle ajoute : « Je lui ai dit d’aller lire le Coran vers 8 heures. Je suis allé vérifier si elle est effectivement allé étudier le coran, malheureusement, elle n’y était pas et c’est aux environs de 16 heures qu’elle est revenue. Quand je lui ai demandé où est-ce qu’elle était, elle n’a pas répondu. J’ai demandé aux jeunes de l’attraper pour que je la corrige et j’ai vu 2 000 FG avec elle et par la suite, elle a avoué qu’elle était chez le gardien de l’école avec une autre fille.  Le gardien les a demandé de se déshabiller puis il s’est couché sur elles, ensuite les a donnés chacune 2000 GNF ».

Et de conclure : « Le gardien affirme que c’est une habitude, mais dit n’avoir rien fait de grave. Il s’est juste couché sur elle et donc nous les avons envoyées à l’hôpital pour consultation ».
Il faut rappeler que le présumé violeur est actuellement dans les mains des services de sécurité.

Sally Bilaly Sow, correspondant kababachir.com à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.