L’AIPS s’inquiète et s’étonne du maintien en détention d’Amadou Djouldé Diallo

Le procès du journaliste sportif et historien, Amadou Diouldé Diallo a débuté, mardi 13 avril 2021, devant le Tribunal de Première instance Dixinn. Pour rappel, le célèbre journaliste sportif et historien, Amadou Diouldé Diallo a été interpellé sans convocation préalable dans la matinée du samedi, 27 février 2021, alors qu’il pratiquait du sport à Conakry. Une arrestation qui fait suite à son passage dans une émission de radio, où il a été critiqué vigoureusement le président Alpha Condé. Poursuivit pour offense au Chef de l’Etat, le journaliste a passé plus d’une quarantaine de jours en détention avant que son procès ne soit programmé.

Au terme d’une journée des débats, les avocats de la défense ont estimé que leur client n’est qu’un lanceur d’alerte et ils ont demandé une liberté provisoire. Une  demande qui a été rejeté par le Procureur de la République.

L’Association Internationale de la Presse Sportive (AIPS), à la quelle Diouldé Diallio est affilié, s’étonne du maintien en détention du journaliste.

Lisez plutôt la déclaration:

AIPS réclame sa libération immédiate d’Amadou Djouldé Diallo

Lausanne, le 15 Avril, 2021 – L’Association Internationale de la Presse Sportive (AIPS) s’inquiète et s’étonne du maintien en détention d’Amadou Djouldé Diallo, président de l’Association des journalistes de sport de Guinée et vice-président de l’AIPS-Afrique. Elle réclame sa libération immédiate dans le respect de la loi sur la liberté de la presse en vigueur en Guinée. 

Une simple amende correspondant à un délit de presse a été requise contre Amadou Djouldé Diallo le 13 avril dernier à Conakry lors de son procès dont la décision finale a été mise en délibéré au 28 avril prochain. Pourtant le procureur a refusé la remise en liberté provisoire du journaliste. Amadou Djouldé Diallo est poursuivi pour «offense au Chef de l’Etat» après avoir dénoncé des violences ethniques au cours de l’émission

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.