L’ANAD s’offusque et crie à la « flagrante injustice »

L’alliance politique menée par Dalein Diallo est loin d’avaler des couleuvres en s’alignant derrière le choix fait par les autorités de la junte, avec l’octroi d’une seule et unique place à l’ANAD.

Extrait : « Il faut rappeler que dans l’exercice de procéder à une répartition juste et équitable des 15 sièges attribués aux partis politiques, les coalitions des partis  avait concédé 4 sièges à l’ANAD compte tenu du nombre de partis qui la composent, 24 au total, et surtout de son poids électoral. C’est bien cette répartition, largement consensuelle, qui a été déposée au MATD le 25 novembre 2021 », peut-on lire dans une déclaration rendue publique, ce lundi, à Conakry.

S’offusquant de l’octroi d’une place, l’ANAD s’interroge sur les motifs qui ont prévalu à la réduction à 1 seul siège de son quota de 4 sièges qui lui avait été accordée d’une façon consensuelle par les coalitions. Conséquence : la coalition présidée par Dalein Diallo crie à la « flagrante injustice ».

Le débat fait rage dans certains milieux politiques où on évoque déjà une volonté réelle d’exclusion de l’ANAD dans le débat politique guinéen. Très en vue, au regard de sa posture et de sa prééminence Dalein digère mal cette démarche de la junte, appuyée par le département de la Décentralisation.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.