L’Australie adopte une loi punissant les réseaux sociaux qui ne modèrent pas assez vite les images d’actes terroristes

Après l’attentat de Christchurch, retransmis en direct sur Facebook par un terroriste d’extrême droite australien, le Parlement australien veut forcer les plates-formes comme Facebook, YouTube et Twitter à davantage de responsabilités.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.