« Le bilan du président Alpha Condé est globalement négatif », estime Papa Koly Kourouma

S’exprimant sur les ondes d’une radio locale, l’ancien ministre d’Etat de l’Energie et de l’Hydraulique et actuel conseiller à la Présidence de la République, Papa Koly Kourouma estime que le bilan de la gouvernance Alpha Condé est globalement négatif.

Selon le leader du GRUP (Générations pour la Réconciliation, l’Union et la Prospérité ),

« Quand on parle du mandat du Président Alpha Condé, je vous ai toujours dit que je ne me dissocie pas de ce bilan. Mais il est globalement négatif. La preuve est que nous sommes aujourd’hui à une croissance de -0, 50%. Et, on accuse aujourd’hui la maladie Ebola. C’est vrai qu’Ebola est là. Mais la maladie Ebola n’est venue qu’hier. » Et Papa Koly de s’interroger : « Et qu’est-ce qui a fait venir Ebola ? »

S’agissant du retour manqué de Moussa Dadis Camara, Papa Koly Kourouma, se dit déçu et promet que l’ancien Putschiste, poursuivit dans l’affaire du 28 septembre 2009, sera là dans les prochains jours.

« Je savais personnellement que le président Dadis ne venait plus, je suis vraiment déçu, on ne peut pas inculper un citoyen pour qu’il se rende devant la justice et l’empêcher au même moment de rentrer dans son pays. C’est le Général Gilbert Djendjeren du Burkina qui est à la base de tout, je ne sais pas pour qui roule-t-il. Je m’en fou de tout ceci, qu’on le veuille ou pas, Dadis va rentrer  en Guinée, par la grande ou la petite porte et ce sera dans 5 jours. Il sera dans le prochain vol de air Ivoire sur Conakry », a-t-il avertit.

Et Papa Koly Kourouma de menacer : «  Si on ne laisse pas Dadis rentrer dans son pays, je vous montrerai dans les prochains jours qui est vraiment Papa Koly et de quoi je suis capable ».

Ce mardi, plusieurs militants du parti de Papa Koly Kourouma auraient été arrêtés par des agents de la police et de la gendarmerie de Guéckédou, alors qu’ils étaient en partance pour Conakry, pour prendre part à la Convention du parti.

Aux dernières nouvelles, on apprend que le dossier des personnes interpellées aurait été traduit en justice. Ils sont poursuivis pour attroupement illégal.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.