Le communiqué de l’Armée était-il une prémonition ?

Après le communiqué inédit de l’Armée, suite aux nombreuses photos circulant sur les réseaux sociaux, il aura été celui qui a eu la forte intuition, le pressentiment que quelque chose allait arriver à coup sûr ce mardi, quand les opposants décideront de braver l’interdiction et battre le macadam. Ousmane Gaoual Diallo – c’est encore de lui qu’il s’agit – a affiché sur sa page Facebook que le gouvernement a « une volonté certaine de réprimer».

Selon le député UFDG et coordinateur de la communication, s’exprimant juste après la diffusion du fameux communiqué était sans anicroches : « L’Armée, en s’exprimant ainsi (NDLR, elle rappelle que les militaires seront confinés et personne ne sort avec une arme) publiquement  sur le confinement des militaires dans les casernes est une indication claire de la mise en place d’une répression sanglante demain. ». Le communiqué de l’Armée était donc, ni plus, ni moins une prémonition.

En témoigne le tir perpétré contre la voiture de commandement de Dalein Diallo, à bord de laquelle il s’y était installé avec Faya Milimono. Officiellement, le gouvernement est prêt à parler de balle perdue ou de militants en voulant à leur leader. Des arguments graves et incohérents qui en disent long sur les grosses déviances du régime d’Alpha Condé, déjà qualifié d’Etat voyou par le chef de fil de l’opposition. On ne saura peut-être jamais le nom du tireur, ses parrains et ses acolytes.

Seule certitude, Aboubacar Soumah transfuge de l’UFGD rumine sa colère à l’endroit de Dalein, le régime de Conakry qui se despotise en veut autant au président de l’UFDG. Sans compter les autres extrémistes du parti au pouvoir. Ces nombreux bérets rouges aperçus et embusqués dans les hauteurs de Koloma et de Bambeto peuvent en être aussi quelque chose. Côté gouvernement, le mode opératoire est connu : une enquête est ouverte, dira-t-il. Juste pour faire taire les velléités.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.