Le FNDC répond à Alya Diaby : ‘’certaines élites ont vendu, à vil prix, leurs âmes au diable’’

La récente sortie médiatique d’Alya Diaby irrite les membres du Front National pour la Défense de la Constitution(FNDC) qui maintiennent leur farouche opposition à la reforme constitutionnelle qui ouvre la voie au président Alpha Condé à se maintenir au pouvoir.

Au cours de cette sortie médiatique, le Président l’INIDH a invité les membres du FNDC à reconnaitre la nouvelle Constitution issue du double scrutin controversé du 22 mars dernier.

Il n’en fallait pas pour que le FNDC recadre Alya Diaby.

Dans un message transmis à la presse, le FNDC se dit indigné des propos ‘’irresponsables’’ du Président de cette institution indépendante des droits humains :

Lisez…….

MESSAGE N o 013

Le FNDC est indigné par les propos irresponsables de M. Alya Diaby, Président de l’Institution Indépendante des Droits humains.

La déclaration de M. Alya Diaby, relayée par des médias, demandant au FNDC de reconnaître un coup d’Etat constitutionnel pour obtenir la libération de ses militants est indigne de l’institution qu’il représente.

De tels propos prouvent à suffisance que l’INIDH a perdu son essence et que

certaines élites ont vendu, à vil prix, leurs âmes au diable.

Par ailleurs, le FNDC rappelle que M. Alya Diaby figure déjà sur la liste des

promoteurs du troisième mandat et de la tentative de coup d’État constitutionnel qui a fait couler le sang des centaines de Guinéens.

Le FNDC n’attend rien d’un putschiste et des gens qui ont trahi leur propre vocation.

Le FNDC réitère que la seule constitution reconnue par le peuple de Guinée est celle du 07 mai 2010.

Nous ne reconnaissons et ne reconnaîtrons aucune institution issue

du coup d’État constitutionnel.

Ensemble unis et solidaires, nous vaincrons

Conakry, le 29 mai 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.