Le gouvernement peine à assainir Conakry

On n’est loin de sentir la politique d’assainissement du gouvernement dans les quartiers et Communes de Conakry. Les discours et les engagements démagogiques priment sur tout. Pendant ce temps, les ordures ensevelissent les citoyens dans maints endroits de la capitale. Il y a un mois en effet, au cours d’une émission télévisée, Kassory Fofana abordait le volet assainissement.

 Le Premier ministre avait annoncé que l’Union européenne accompagnait la Guinée, en contribuant aux financements de tout ce qui concerne la sensibilisation de la population. C’est ainsi que 89 points de regroupements devraient être aménagés depuis le septembre dernier. L’autre volet de l’intervention de l’Union Européenne, rapporte la Cellule com du gouvernement est au niveau de la décharge. Un site pour la décharge, est déjà nous annonce-t-on, identifié dans la préfecture de Coyah. Selon Don Kass, ce site est d’environ 100 ha. S’agissant des 70 camions avec des bulles, ces engins aussi devraient être disponibles pour renforcer la capacité d’intervention au niveau de la pré collecte et du transfert à la décharge.

 Depuis, ces grosses annonces, les citoyens attendent toujours les premières sensations. Au niveau de la route Le prince, les tas d’ordure pavoisent la chaussée. Du marché de Sonfonia, jusqu’à Hamdallaye. Nulle part en effet on ne trouve de poubelles publiques. Désemparés, des citoyens n’ont aucun choix que de déposer les ordures ménagères sur la chaussée et à des heures tardives. L’Etat est absent.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.