Le PADES dénonce le manque de morale dans le recensement


Des couacs sont révélés par tous les partis politiques, du pouvoir et de l’opposition. Chacun a dénoncé de son côté. Mais, jusque-là en effet, on estimait que ce n’est fondé sur rien. Le PADES quant à lui accuse.

Extrait : En tant que parti politique, notre vocation c’est d’aller aux élections. Ceci dit, on remarque qu’il y a beaucoup de problèmes autour de ces élections. Le recensement ne se fait pas correctement. Tout le monde en est conscient. Sur toute l’étendue du territoire, des jeunes gens qui ont moins de 18 ans, sont en train de se faire recenser pas seulement du côté du pouvoir d’ailleurs. Cela veut dire que nous avons une question fondamentale en tant que guinéen : est-ce que nous voulons la paix et la stabilité dans ce pays ? J’ai l’impression que nous avons un vrai problème. Ce pays manque vraiment d’éthique et de morale à tout les niveaux. C’est extraordinaire. Les chefs de quartier de tous les bords sont en train de faire du n’importe quoi dans ce recensement. Chacun d’entre nous est comptable quelque part. Des élections mal préparées génèrent de la violence. J’en appelle au niveau de conscience des commissaires de la CENI qui sont responsables aussi devant l’histoire.»

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.