Le préfet Aziz Diop met en garde contre la manifestation des FNDC : « Kankan ce n’est pas Conakry » 


Comme on vous l’avait dit dans une précédente dépêche, le préfet de Kankan Aziz Diop a réagit dans la soirée de ce mercredi 8 octobre 2019 face à l’annonce des militants du FNDC qui entendent manifester sur toute l’étendu du territoire pour protester contre l’appel au référendum constitutionnel lancé par le président de la république. Et comme on pouvait aussi s’y attendre, le chef de l’exécutif préfectoral n’entend pas permettre la ténue de cette manifestation.

Kankan ce n’est pas Conakry…voici en résumé le message d’alerte que le préfet de Kankan Aziz Diop adresse aux militants et sympathisants du FNDC à Kankan, qui entendent suivre à la lettre l’appel lancé par leur coordination nationale, pour marcher dans la rue le lundi 14 octobre sur toute l’étendue du territoire.

« A Kankan, il y a une forte majorité présidentielle. Il y a des jeunes qui soutiennent la nouvelle constitution. Et jusqu’ici, je n’ai pas reçu un écrit de qui que ce soit pour dire qu’il y a manifestation  le 14. Et Kankan ce n’est pas Conakry. Il y a l’appel de Conakry, mais à Kankan, il y a des juridictions administratives régionales et préfectorales ». A-t-il affirmé.

Poursuivant, il prévient : « S’ils croient que le pouvoir ou l’Etat est dans la rue, qu’ils se détrompent. Là je serai obligé de jouer mon rôle de protection et de sécurisation des citoyens. Tous les citoyens de ce pays, ont les mêmes devoirs et droits mais il faut que soit dans les règles de l’art ». A-t-il ajouté.

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.