Le premier ministre espagnol Pedro Sanchez : « La démocratie ne consiste pas à jouer à pile ou face »

Confronté à la montée de l’extrême droite et à la crise catalane, et soucieux de faire davantage entendre la voix de l’Espagne en Europe, il répond aux questions de quatre médias européens, dont Le Monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.