Le président Alpha Condé restructure le ministère des Droits de l’homme et des libertés publiques

Pour la deuxième fois depuis la création du ministère des Droits de l’homme et des libertés publiques, le président Alpha Condé a procédé à la restructuration dudit département.

Dans un décret lu ce mardi soir sur les antennes des médias d’État, le président de la République a nommé :

Secrétaire général : Alhousseiny Thiam, juriste, ancien chef de cabinet ;

Chef de cabinet : Amirou Diawara, ancien conseiller technique ;

Conseiller technique : Elhadj Bassirou Diallo, ancien conseiller juridique ;

Conseiller juridique : Jean Marie Foromo Kolié, juriste, précédemment en service au ministère de l’Administration du territoire ;

Directrice nationale adjointe : Nounkoumba Sy, professeure à l’ISSAG de Guinée ;

Conseillère chargé des missions : Hafsatou Diallo, sociologue ;

Conseillère politique : Mariame Sylla,  administrateur civil, précédemment en service au ministère de l’Administration du territoire ;

Conseiller chargé de réconciliation nationale : Souleymane Cissoko, professeur ;

Directeur national de la promotion des droits de l’homme et des libertés publiques : N’Famara Camara, juriste confirmé ;

Directeur national de la protection des Droits de l’homme et des libertés publiques : Siba Toupou, magistrat, précédemment en service au ministère de la Justice ;

Directrice nationale adjointe :  Mayeni Camara, précédemment en poste à l’Agence judiciaire de l’État.

Directeur national adjoint : Almamy M’mah Sylla, chef de section à l’Agence judiciaire de l’Etat ;

Directeur national des relations extérieures et institutionnelles : Abdoulaye Baldé , précédemment en service au gouvernorat de Boké.

À noter que depuis sa création en octobre 2012, le ministère des Droits de l’homme et des libertés publiques est géré par le célèbre Khalifa Gassama Diaby.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.