Le prince Mohammed d’Arabie saoudite sera en France début 2018

Emmanuel Macron l’a rencontré la semaine dernière tandis que Jean-Yves le Drian s’entretenait mercredi soir avec lui. La France compte sur une bonne entente avec Mohammed ben Salmane, le tout nouvel homme fort d’Arabie saoudite, qui doit venir à Paris début 2018, a annoncé ce jeudi le chef de la diplomatie française. Il a ajouté que les deux pays étaient déterminés à renforcer un partenariat déjà «solide», alors que la France doit bientôt accueillir le Premier ministre démissionnaire libanais, Saad Hariri, dont on a soupçonné qu’il était retenu en Arabie saoudite.

LIRE AUSSI >Le coup de force du prince héritier

«Nous sommes impressionnés par les réformes que vous menez aujourd’hui dans le cadre de la Vision 2030 qui porte un plan ambitieux de développement socio-économique pour le royaume», a déclaré Jean-Yves Le Drian lors d’un forum organisé à Ryad par la Fondation MiSK sur la jeunesse et l’innovation.

Le prince Mohammed, 32 ans, fils du roi Salmane, a présenté en 2016 un vaste programme de diversification de l’économie saoudienne très dépendante du pétrole, dont les cours ont chuté ces dernières années. Il a aussi engagé d’importantes réformes sociales, notamment en faveur des jeunes et des femmes.

LIRE AUSSI >Projets pharaoniques en Arabie saoudite : les groupes français en embuscade

«Nous avons défini une méthode pour permettre à la France d’accompagner, dans le domaine économique en particulier, les réformes ambitieuses de la Vision 2030», a-t-il dit plus tard lors d’une conférence de presse commune avec son homologue Adel al-Jubeir.

Une «feuille de route» va être tracée en termes de «projets, de prospects et de perspectives d’accords» en vue de la visite du prince héritier en France, a précisé Jean-Yves Le Drian, en citant notamment parmi les secteurs concernés le «naval, l’énergie et les transports».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.