Le ralentissement de l’économie mondiale est plus brutal que prévu

Malgré des politiques monétaires accommodantes et des cours du pétrole bas, plusieurs pays « moteurs » donnent de sérieux signes de faiblesses, selon l’OCDE.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.