Le retrait des militaires guinéens du Nord-Mali n’est pas d’actualité, selon le ministre de la défense

Depuis que l’attaque meurtrière contre la position guinéenne au Nord-Mali s’est produite, coûtant la vie à sept militaires les langues se délient à Conakry. Certains observateurs critiquent vivement la présence guinéenne au sein de la MINUSMA. Ils vont jusqu’à émettre l’idée de retrait pur et simple.

En marge du cérémonial d’accueil des dépouilles des victimes arrivées ce mercredi 17 février 2016 à l’aviation militaire, le ministre de la défense a été interpellé par rapport à la question de retrait ou le maintien du contingent guinéen. « Pour l’instant il n’en est pas question. D’ailleurs je ne peux vous répondre, car ce genre de décision est du ressort du gouvernement. Cependant, nous allons discuter avec les représentants des Nations Unies pour voir dans quelle mesure nous allons améliorer les conditions de vie des militaires guinéens », a déclaré Mamady DIANE.

A rappeler que c’est en mai 2015 que le Guinée a déployé 850 militaires pour appartenir aux casques bleus de la MINUSMA, la mission des Nations Unies chargée d’aider le Mali à assurer son intégrité territoriale. Pour la deuxième fois consécutive ils ont subi des attaquent meurtrières. La première qui remonte au mois de juillet avait coûté la vie à 2 officiers.

Oumar Rafiou DIALLO, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.