Le tueur du policier est un récidiviste (Police)

Un fait typiquement guinéen chez les policiers, qu’ils soient de la routière ou de la CMIS consiste à stopper des engins roulants en s’arrêtant devant en face de l’engin. Ce comportement risqué a failli tuer bien des policiers mais, ceux-ci ne tirent jamais de leçons.

C’est ainsi que l’adjudant-chef Aboubacar Traoré policier de son état, marié à deux femmes et père de 6 enfants a été tué dans la matinée du mercredi 23 juin, à Conakry, au  niveau du rond-point de la Tannerie. Sans revenir sur les circonstances du drame, il est quand à signaler que, selon les compagnons d’infortune du défunt, appuyés par Bafoe lui-même, le tueur du policier n’était pas à sa première expérience. Si son identité n’est pas encore déclinée, il est tout de même récidiviste : « C’est un habitué des faits. Il est son deuxième cas d’accident mortel. Le premier cas est survenu au centre de santé Saint-Gabriel (Matoto) », rapporte le colonel Nema Ouamouno.L’inspecteur général Ansoumane Bafoue Camara ajoute : « Il a déjà été la cause d’un autre accident mortel. Il a été déféré, puis libéré. Voilà qu’il vient de tuer un policier dans l’exercice de ses fonctions. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.