Le Venezuela bolivarien veut son bitcoin

La flambée de la valeur du bitcoin, à plus de 10 000 € pièce, a peut-être donné des idées à la révolution bolivarienne. Le président socialiste vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé dimanche la création du « petro », une monnaie virtuelle basée sur les réserves de pétrole du pays.

En quasi défaut de paiement de sa dette d’environ 150 Mds d’euros et tancé par les banques américaines, le pays producteur d’or noir entend « progresser en matière de souveraineté monétaire pour procéder à ses transactions financières malgré le blocus financier » des banques américaines selon son président.

Outre le pétrole -dont le Venezuela détient les réserves les plus importantes de la planète- cette nouvelle monnaie virtuelle sera basée sur le gaz, les stocks d’or et de diamants.

Le gouvernement a également annoncé la création d’un « «observatoire de la blockchain », une plateforme d’échanges de cryptomonnaie.

Une monnaie virtuelle à double tranchant

Cette annonce a été accueillie avec scepticisme par les experts. Car le Bitcoin a mis de nombreuses années avant de devenir une référence puis de prospérer et les garanties sont offertes par une valeur liée à sa rareté.

« La confiance dans un pays dépend des niveaux de production et de richesse qu’il génère », explique Henkel Garcia, directeur du cabinet de consultants Econometrica, « par exemple les gens font confiance au dollar en raison des niveaux de richesse qui y sont associés ».

Les cryptomonnaies ne sont pas inconnues au Venezuela, considéré par les spécialistes comme un hâvre de paix pour la production de bitcoins à moindres coûts, le « mining » avec la puissance de calcul de simples ordinateur en réseau. Selon les estimations, des dizaines de milliers de personnes fabriquent des bitcoins pour se protéger de l’inflation, prévue à plus de 2300 pour cent en 2018. Ces « mineurs » de bitcoins échangent leurs gains en dollars ou en nouveaux bicoins.

Il y a urgence pour le pays sud-américain, le bolivar venezuelien a perdu 95,5% face au dollar au marché noir durant l’année écoulée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.