«Le Web ne doit pas être une menace pour les journalistes »(panélistes de l’UPF)

Les travaux des 46èmes assises de l’Union de la Presse Francophone (UPF) se sont poursuivis jeudi, 23 novembre 2017, dans un réceptif hôtelier de Conakry, la Capitale guinéenne avec pour thématique : «L’éthique et la Déontologie» du journaliste d’investigation.

De l’avis de certains panélistes, « L’honnêteté d’un journaliste passe par une bonne rémunération, la vérification de l’information avant sa diffusion, la signature d’une convention collectivité qui n’est pas une garantie touriste, entre les promoteurs des organes de presse et leurs employés, la formation, par l’amélioration des conditions de vie et le respect des règles déontologiques.

Pour d’autres, «Le Web qui ne doit pas représenter une menace pour les médias, est une source ouverte pour tous les journalistes qui doivent apprendre à faire de bonnes recherches des possibilités sans pour autant d’immigrer le Web.»

Selon les professionnels de médias, «Pour mieux gérer et filtrer les informations creusées à partir du Web, les journalistes doivent prendre leur responsabilité pour une meilleure éducation des citoyens, des populations.»

D’aucuns conférenciers, «Le Web, une révolution technologique extraordinaire, aux journalistes de savoir en profiter. D’ailleurs, il n’est pas lieu d’opposer le Web au journalisme d’investigation. Ainsi, il faut faire un effort sur soi pour le respect de l’éthique et de la déontologie. D’où, l’éthique, gendarme ou Tribunal intérieur de chaque journaliste et, cela ne doit pas faire défaillance.»

Bref, l’investigation permet de sortir quelque chose d’important, de potable et lever un coin du voile sur ce qui est caché et donner quelque chose de complet aux lecteurs.

Les travaux continus avec plusieurs thématiques intéressantes.

Mamadouba Camara, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.