L’éco, la monnaie commune, ce sera en 2027 : Pourquoi ?

La monnaie commune aux quinze pays de la Cédéao, l’éco, ne devrait voir le jour qu’en 2027. La pandémie de Covid-19 est venue s’ajouter à d’autres obstacles.

L’éco devait être lancé en 2020 mais la pandémie de Covid-19 a eu raison de ce calendrier. Finalement, ce sera en 2027 selon la Cédéao. Les obstacles sont encore nombreux.

Pour l’économiste ivoirien, Séraphin Prao, il y a « un manque de cohérence au sein de la Cédéao composée de huit monnaies« . Ces pays, dit-il, « n’arrivent pas à s’accorder fondamentalement sur la nécessité d’y aller ou pas« .

Autre grief avancé par l’économiste, le « sabotage » orchestré par Emmanuel Macron.  » Le 21 décembre 2019, en visite en Côte d’Ivoire, il a saboté le projet originel pensé et mûri par ses pères fondateurs depuis 1983. Cela a créé un certain désordre. Le Ghana et le Nigeria ont manifesté vigoureusement l’immixtion de la France dans ce projet « .

La Cédéao remet à 2027, la création de l’éco

La Cédéao remet à 2027, la création de l'éco

Rompre avec la France

Autre obstacle, celui de la convergence des économies. «  Les pays n’ont pas réussi à assurer les critères de convergences. Dans le cadre d’une monnaie unique, ce sont les économies qui se ressemblent qui s’assemblent. Nous avons édicté des critères de convergences et il faut que ces critères soient respectés au niveau de la dette et de l’inflation« , explique l’économiste.La vidéo ne peut être lue.

 » Il faut une rupture totale avec la France « , Séraphin Prao (économiste)

Cliquez ici pour écouter l’audio:

https://www.dw.com/fr/l%C3%A9co-la-monnaie-commune-ce-sera-en-2027-pourquoi/a-57981909

Mais, pour Séraphin Prao, l’un des plus grands obstacles est qu’il  » faut résoudre le problème de la zone Uemoa avec la France. La France ne veut pas que nous allions à cette monnaie unique. Nous avons besoin d’une rupture totale avec la France« .

L’éco est devenue un serpent de mer monétaire dont on parle depuis plus de trente ans, depuis que l’idée a été lancée en 1983.

Source: dw.com

  1. bateka dit

    Pauvre CEDEAO, la faute c’est toujours la France.
    On utilise a volonté la France comme bouc émissaire pour notre incapacité a former une union monétaire..
    Comment les pays comme la Guinéel la Cote d’Ivoire et le Nigeria peuvent ils partager une monnaie commune?
    On est en droit de rever
    Mais pas avec Alpha Condé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.