Légère hausse du chômage en octobre

Le yo-yo continue. Après une forte baisse en septembre, le chômage repart à la hausse. En France métropolitaine, le nombre de chômeurs en catégorie A, soit ceux qui sont tenus de faire des actes positifs de recherche d’emploi, progresse de 0,2 % sur un mois (+ 8 000) et de 0,2 % sur un an, selon les chiffres communiqués vendredi 24 novembre par Pôle emploi. L’indice baisse cependant de 1 % sur trois mois. La France (y compris Drom) compte donc 3 742 300 chômeurs en catégorie A.

Sur trois mois, le nombre de personnes exerçant une activité réduite courte (78 heures ou moins dans le mois, catégorie B) diminue de 1,3 % (- 2,2 % sur un mois) et celui des personnes en activité réduite longue (plus de 78 heures dans le mois, catégorie C) s’accroît de 2,8 % (+ 0,7 % sur un mois). Au total, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C diminue sur trois mois de 0,1 % (- 5 400). Ce nombre reste stable sur un mois (+ 100) et progresse de 2,8 % sur un an.

Depuis le début de l’année, l’indicateur alterne mois de baisse et de hausse, témoignant de la forte volatilité des statistiques de Pôle emploi. Pour contourner ce phénomène, le ministère du Travail recommande de « toujours privilégier les évolutions en tendance plutôt qu’au mois le mois ». 

Lire aussi Le taux de chômage repart en légère hausse au troisième trimestre

Pour remédier aux fortes fluctuations de l’indicateur, le ministère du Travail a décidé de changer la périodicité de sa publication. Désormais, les chiffres du chômage seront communiqués tous les trois mois, et non plus mensuellement comme c’était le cas jusqu’ici. Dès l’année prochaine, la Dares, service des statistiques du ministère du Travail, publiera le nombre moyen de demandeurs d’emploi sur le trimestre. Le nombre de demandeurs d’emploi inscrits en fin de mois continuera d’être mis en ligne sur le site du ministère, mais ne fera plus l’objet d’une publication.

En catégorie A, la hausse d’octobre a touché les jeunes (+ 0,4 %) comme les seniors (+ 0,5 %). Pour les « moins de 25 ans », la tendance reste bonne sur un an (- 4,1 %), tandis que, pour les « 50 ans ou plus », la hausse est conforme à la tendance de fond (+ 3,3 %). Quant au chômage de longue durée, il a aussi augmenté en octobre (+ 0,7 %).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.